Gilbert Brisbois : "Pas une situation de mort clinique, mais c'est cataclysmique"

Gilbert Brisbois : "Pas une situation de mort clinique, mais c'est cataclysmique"

Le - Médias- Par

Durant 'L'After Foot' d'hier soir, sur RMC, l’animateur Gilbert Brisois a analysé, sans concessions, le cas des Girondins de Bordeaux à la sauce américaine...

"Les gars, ne restons pas juste sur l'identité visuelle des ces Girondins et sur ce nouveau logo. Parce que, si je peux me permettre, le problème à Bordeaux est bien plus profond. Les résultats sportifs ne sont pas là, les gens ne vont plus au stade, la gestion du club elle est cataclysmique à tel point que des salariés historiques du club vont s'en aller, avec certains qui sont en dépression... On n'est pas dans une situation, mais c'est cataclysmique.

(...) Dans les solutions potentielles, si on est King Street, on peut avoir des idées, comme remettre du lien pour tenter de se rabibocher avec les supporters, ce qui est quand même crucial. Et moi je me demande pourquoi, dans ce cas, ils ne contactent pas Alain Giresse en lui disant de venir, vu ce qu'il représente, qu'on va l'écouter et lui donner les clés du camion pour prendre la place de Longuépée comme président. (...) En tout cas, que ce soit Alain Giresse, Duga, Liza, Ludo Obraniak, toutes les générations confondues d'anciens joueurs, tout le monde est très remonté à Bordeaux. Et aujourd'hui, c'est vrai qu'il y a une fracture qui semble très dure à combler."

Retranscriptions faites par nos soins

En continu