G. Laborde : "J'avais fait une bonne saison mais ils font venir 3 attaquants, le message était clair"

G. Laborde : "J'avais fait une bonne saison mais ils font venir 3 attaquants, le message était clair"

Le - Anciens - Par

Buteur à 2 reprises avec Montpellier (3ème de la L1) depuis son arrivée, mi-août, l'ancien attaquant des Girondins de Bordeaux, Gaëtan Laborde, est revenu sur son départ de son club formateur. Propos tenus sur RMC :

"Si Poyet était au courant de mon départ ? Comme je vous l'avait déjà dit, je ne sais pas. Honnêtement. Moi, j'ai fait les choses dans les règles. Après, ce qu'il s'est passé entre les dirigeants et tout ça, c'est entre eux. C'est vrai, j'ai été un peu la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, alors que ce n'était déjà pas le grand amour... Pourquoi moi je suis parti ? Manque de considération. J'avais l'impression que je pouvais faire la meilleure saison de ma vie, ou tout ce que je voulais, je n'aurais jamais été considéré. Ou plutôt juste comme le petit jeune du centre de formation. Aussi, quand tu fais une bonne préparation physique, que tu es bien, et que tu entends toujours dire : 'On cherche un attaquant', 'On n'a pas d'attaquant'... Alors que toi tu es en place. Voilà. Pour le moral et la confiance, je crois que c'est pas le top. Et quand le coach a mis Younousse (Sankharé) avant-centre pour le premier match de Coupe d'Europe... Il y a plein de paramètres, qui vont que, derrière, je me suis dit que c'était peut-être le bon moment pour parti. J'avais fait une bonne saison (16-17), meilleur buteur-passeur de l'équipe, mais ils font venir 3 attaquants*. Le message était très clair à ce moment-là. Dire les choses, c'est facile, mais au bout d'un moment c'est les actes qui comptent. Quand tu fais une bonne saison mais qu'on prend trois attaquants, puis que l'année d'après on cherche encore des attaquants, je crois que c'est clair."

*été 2017 : arrivées de Jonathan Cafu, Alexandre Mendy et Nicolas de Préville (+ prêt de Martin Braithwaite en janvier 2018), départs de Jérémy Ménez, Adam Ounas, Enzo Crivelli et Diego Rolan (prêt).

G. Laborde : "J'avais fait une bonne saison mais ils font venir 3 attaquants, le message était clair"

En continu