Frédéric Longuépée défend le FCGB sur les affaires N. Khacef et T. Klidje

Frédéric Longuépée défend le FCGB sur les affaires N. Khacef et T. Klidje

Le - Interview - Par

Les transferts, pour la réserve, de l'attaquant Thibault Klidje et du latéral Naoufel Khacef sont ceux qui valent au FC Girondins de Bordeaux le plus de polémiques. Dans L'Équipe, le président Frédéric Longuépée a répondu sur ces deux cas, en plus de parler d'autres thèmes.

"Ces dernières semaines, de lourdes accusations ont été portées à l’encontre du club concernant l’arrivée de deux joueurs au sein de l’équipe réserve l’hiver dernier : Naoufel Khacef et Thibault Klidje. Je vais essayer d’être très clair : aucune de ces deux accusations portées à l’encontre du club ne repose sur des faits avérés. Aucune. Concernant Khacef, Monsieur Medhi Ait Ahmed est intervenu comme représentant du joueur et non comme agent du club. Le club n'a jamais contesté son intervention et a toujours indiqué qu'il était prêt à payer sa commission dans le respect des règlements. Or, pour des raisons qui lui sont propres, le joueur a refusé de signer l'accord tripartite avec le club et l'agent, ce qui nous aurait permis de lui payer sa commission. C'est un élément indépendant du club. Aucun intermédiaire n'a été payé par le club.

(...) Pour Klidje, on serait accusé d’avoir réalisé un transfert relais, ce qui là aussi ne repose sur rien. On s’est rapprochés de la FIFA pour évoquer ce dossier dans un souci de transparence totale. On a été rassurés, elle nous a confirmé qu’aucune procédure n’était ouverte. Et si c’est le cas, on collaborera. S’il y a bien une victime, c’est le club."

Pour rappel, au-delà du club au scapulaire en lui-même, les personnes visées sont surtout certains dirigeants, dont Souleymane Cissé et Eduardo Macia.

Frédéric Longuépée défend le FCGB sur les affaires N. Khacef et T. Klidje

Contenu sponsorisé

En continu