Florian Brunet alerte sur le manque de nouveaux investisseurs au capital bordelais

Florian Brunet alerte sur le manque de nouveaux investisseurs au capital bordelais

Le - Économie - Par

Via les réseaux sociaux, Florian Brunet a confirmé que le passage des Girondins devant la DNCG ce jour-même ne devrait pas poser de souci grâce à la lettre d'intentions de King Street.

En revanche, le porte parole des Ultramarines alerte de nouveau sur les inquiétudes futures. un futur où l'entrée de nouveaux investisseurs s'affiche comme cruciale :

"Un illustre personnage qui n’est pas Stéphane Martin (ancien président du club ; NDLR) me disait il y a quelques semaines que nous passerions la DNCG par le biais d’une lettre d’intentions de KS mais qu’il était impossible que nous évitions une catastrophe industrielle si de nouveaux investisseurs n’entraient pas dans le capital. (...) La DNCG elle va sans doute se retrancher derrière la la lettre de KS... Mais les charges de structure et la masse salariale sont tellement monstrueuses qu’il est impossible selon cette personne que KS mette tous les 6 mois la main au portefeuille comme cela va être obligatoire."

Sur le moyen terme, l'endettement du FCGB et son train de vie (masse salariale) sont en effet sacrément inquiétants.

Florian Brunet alerte sur le manque de nouveaux investisseurs au capital bordelais

Contenu sponsorisé

En continu