F. Brunet : "On sent bien qu'M6 est limité dans ses moyens et on a bien conscience que sans argent..."

F. Brunet : "On sent bien qu'M6 est limité dans ses moyens et on a bien conscience que sans argent..."

Le - Ultramarines - Par

Inquiet pour le présent des Girondins de Bordeaux, avec une direction jugée trop tendre et un club accusé d'ignorer ses supporters, surtout quand ils sont dans le dur, Florian Brunet (un des leaders d'expérience des Ultramarines Bordeaux 87) a aussi été questionné, par France 3 Nouvelle-Aquitaine, sur l'avenir du FCGB. Un sujet sur lequel Florian rappelle l'importance des UB 87 et du Virage Sud, mais garde une grande confiance en Nicolas de Tavernost et en M6 pour ne pas laisser le club sombrer ou arriver en de mauvaises mains.

"Si on veut diriger le club ? Non. Nous on ne veut pas diriger, mais sur ce point je crois qu'on se fourvoie un peu sur nos intentions. Maintenant, on ne veut pas être négligés et sous-estimé, car la tribune populaire du Virage Sud a, encore une fois, une énorme importance, et ça se voit tous les weekend, tous les 15 jours, en parcage et à Gallice. Notre importance est incontestable. On ne peut pas, d'un côté, dire : 'C'est bien, ils mettent l'ambiance, font de superbes tifos et font venir des milliers de gens au stade - car le spectacle il n'est pas toujours que sur le terrain, mais aussi en tribunes - ...' pour ne pas écouter ce qu'on a à dire ensuite. Nous, encore une fois, on ne donne que notre avis ; mais ce qui nous intéresse c'est de défendre l'institution. Comme Nicolas de Tavernost le dit très bien, et a su nous le dire, nous sommes les gardiens du temple, les gardiens de l'institution. Et cette année, l'institution elle a été attaquée plusieurs fois, de manière inacceptable, et ça nous inquiète énormément pour l'avenir. La qualification européenne - et attention, il y a des tours préliminaires à passer avant d'être vraiment en Europa League ! - ça ne doit vraiment pas occulter les dysfonctionnements qu'on a relevés ; car sans une direction forte, de caractère, faisant respecter l'institution, les Girondins vont connaître d'autres déboires.

(...) La possible vente du club ? On suit ça, comme tout le monde... On sent bien qu'M6 est limité dans ses moyens, et on a bien conscience qu'aujourd'hui, sans argent, c'est compliqué d'avoir un club compétitif... Maintenant, nous, on restera quoiqu'il arrive garants de l'institution, gardiens du temple. Et on restera très vigilants sur le prix des places, notamment en tribune populaire, mais aussi sur le respect des symboles du club et de son histoire. On fait confiance à Nicolas de Tavernost pour choisir des investisseurs qui sauront pérenniser le club et aussi lui amener une ambition digne de son histoire."

F. Brunet : "On sent bien qu'M6 est limité dans ses moyens et on a bien conscience que sans argent..."

Contenu sponsorisé

En continu