F. Brunet : "On ne compte plus les témoignages contredisant ces mensonges"

F. Brunet : "On ne compte plus les témoignages contredisant ces mensonges"

Le - Ultramarines - Par

Malgré les bonnes paroles d'Antony Thiodet, directeur de la stratégie commerciale stade et réseau des Girondins de Bordeaux, la colère des Ultramarines Bordeaux 87 ne diminue pas, suite notamment à "l'affaire de la billetterie". Ainsi, Florian Brunet, porte-parole des UB 87 maintient - sur le réseau Twitter - son discours très critique et ses accusations de mensonge(s) envers Thiodet, qui a pu redonner sa version des faits dans les colonnes de Sud Ouest.

Brunet et les Ultras du Virage Sud demandent toujours les démissions du président Frédéric Longuépée et d'Antony Thiodet :

"Très bon article de SO résumant parfaitement la situation. L’introduction de Nicolas Le Gardien résume parfaitement la situation. Une approche totalement opposée philosophiquement. Et si l’on ajoute à tout cela les provocations, les affronts, les tentatives de bâillonnement, le manque de parole. Effectivement... C'est trop tard.
#LonguépéeDémission.

(...) Quelques pépites se trouvent dans l'article. Nous y apprenons par exemple que cette semaine c’est à cause de notre centaine de places réservées qu’il y a de nouveau un problème sur la vente en Virage Sud ou que nous ne sommes que 370. Extraordinaire. Ça c’est génial aussi (ce que dit Antony Thiodet, NDLR).Toutes les personnes confrontées au dysfonctionnement pour Bordeaux - Metz l’ont été au même moment. Entre 19h05 et 19h12. Sans vergogne, sans honte. Nous ne comptons plus les témoignages contredisant tous ces mensonges.
#ThiodetDémission."

Il y a quelques jours, le responsable de la nouvelle stratégie billetterie des Marine et Blanc depuis ce début d'année civile avait déjà énervé le leader ultra girondin en donnant des chiffres déclarés faux par Florian Brunet.

"Vous mentez, Antony Thiodet. Et cela sur plusieurs points. Vous vous foutez ouvertement du peuple bordelais. D’une, la capacité du VS est proche des 4300 places et non 3700. De deux, il n’y a pas 2950 abonnés au Virage Sud et de trois vous continuez votre cirque !" avait posté Florian Brunet.

Ces dernières semaines, les Ultramarines et bon nombre d'autres supporters des Girondins ont constaté que réserver des places au Virage Sud (et aussi au Nord), même pour des matches (Metz et Brest) où l'affluence au stade était de seulement 15 000 personnes, était devenu une mission. La disponibilité à la vente de ces places dans la tribune populaire du stade René Gallice / 'Matmut Atlantique' était assez aléatoire et les prix et promotions sont fluctuants, selon les dispos des billets et les tarifs des autres tribunes. Thiodet et le FCGB sont donc de plus en plus accusés de vouloir créer artificiellement la rareté pour y gagner plus d'argent à court terme, en incitant les intéressé(e)s à payer plus cher.

Le conflit ne fait que s'amplifier et le gouffre se creuser, sur ce point, entre le club et les supporters.

Heureusement que le sportif, géré par le coach Paulo Sousa, son staff et leurs joueurs, va bien. Dimanche, pour la 10ème journée de la Ligue 1 2019-20, Bordeaux (4ème, 15 points) reçoit Saint- Étienne (13ème, 11 unités). Selon Sud Ouest, encore une fois, 25 000 personnes sont attendues au stade.

F. Brunet : "On ne compte plus les témoignages contredisant ces mensonges"

Contenu sponsorisé

En continu