Éric Bedouet : "Pour l'instant, on ne peut pas avoir la manière et gagner"

Éric Bedouet : "Pour l'instant, on ne peut pas avoir la manière et gagner"

Le - Interview - Par

Lors de sa conf' de presse d'hier, Éric Bedouet, le coach en titre des Girondins de Bordeaux, mais préparateur physique en pratique, a commenté la tendance embêtante de son équipe à ne pas maîtriser ses matches, même quand elle est devant au tableau d'affichage, reculant trop et se mettant en danger :

"J'espère que le succès acquis contre Toulouse nous permettra de nous lâcher, mais c'est toujours délicat, après 4 défaites, de gagner, déjà, donc il y avait eu du stress quand Toulouse a égalisé. On ne voulait pas perdre, au moins, le point du nul, mais en plus ce qui est bien c'est d'avoir voulu gagner, surtout à domicile. C'est un bon esprit, et en plus le but vainqueur de Jimmy est beau. Mais ce ne fut pas facile. Pourquoi on recule avant de se faire rejoindre ? Des fois ce sont des faits de jeu... Pourtant, on leur dit d'avancer, mais parfois on ne peut pas, et il faut le comprendre. Les joueurs doivent le sentir. Mais parfois, reculer est peut-être aussi un mauvais réflexe, des choses comme ça, ça arrive. En tout cas, le fait d'avoir marqué très tôt dans le match n'est pas un soucis. On marque quand on peut. Et derrière, vu qu'on savait que Toulouse avait la tendance a revenir rapidement quand ils sont menés, on a voulu maîtriser. En soi, reculer n'est pas un problème, ou un défaut, mais en le faisant trop souvent on se met quand même en danger.

Maintenant, contre Guingamp, un match en retard mais un match ordinaire pour nous, on sait que ce sera encore très difficile, comme à chaque fois, vu qu'aucun match n'est facile pour nous et qui si on veut faire des résultats il faut être à 100% partout car on n'a pas de marge. En Ligue 1, je vous le redis, je ne vois aucune équipe faible, beaucoup se valent, et on l'a encore vu contre Toulouse, une belle équipe, bien costaude, qui va se maintenir sans soucis je pense. Sur la phase aller, à Guingamp, on avait gagné (3-1), mais ça n'avait pas été simple non plus. Là, chez nous, il faut vraiment faire la différence. A la limite, peu importe la manière je dirais, car pour l'instant, on ne peut pas avoir la manière et gagner. Alors il faut prendre des points comme on peut."

Éric Bedouet : "Pour l'instant, on ne peut pas avoir la manière et gagner"

En continu