D. Riolo : "La FIFA traque à mort les transferts-relais, c'est gravissime"

D. Riolo : "La FIFA traque à mort les transferts-relais, c'est gravissime"

Le - Médias - Par

Pensant, vu tout ce qui sort, et notamment de lui et de ses enquêtes, qu'un rachat rapide est le mieux pour l'avenir des Girondins, Daniel Riolo a abordé, hier soir sur RMC, le fameux cas du jeune attaquant togolais Thibault Klidjé :

"Pour cette affaire, le dossier est sur le bureau de la FIFA. Un premier jugement a été fait au Togo et a donné raison à l'agent qui s'est fait court-circuiter ; puisque c'est la spécialité de Souleymane Cissé. La FIFA peut alors prononcer contre les Girondins de Bordeaux - et beaucoup d'articles sont déjà sortis là-dessus, vous pouvez aller les consulter - une interdiction de recrutement de 2 ans. Ce serait gravement préjudiciable, je pense, mais la FIFA traque les 'bridges', les transferts-relais, et c'est ce qui s'est passé pour ce joueur, Klidjé. Souleymane Cissé l'avait repéré quand il jouait en D1, au Togo, et il a proposé à son agent de participer à un deal qu'il a refusé. Ce deal, il était simple : faire transiter le joueur du Togo par une équipe de D3 en Côte d'Ivoire, sans l'acheter directement du côté de Bordeaux. Le but était qu'il devienne amateur et que, comme ça, ça ne coûte rien. La FIFA traque ça à mort, pour qu'il y ait des indemnités de transfert de club pro à club pro. A priori, ils ne vont donc pas laisser passer !

L'agent du joueur, très honnêtement, il a refusé le deal et de participer à cette mascarade, et là il se démène, maintenant. Et Souleymane Cissé, avec ses amis - car il travaille beaucoup avec une agence nommé SportBak -, ils ont tenté de faire annuler le contrat de Klidjé avec son agent en disant qu'il était mineur au moment de la signature. Sauf que comme les parents avaient aussi signé, il n'y avait rien d'illégal, donc les tribunaux togolais ont donné raison à l'agent. Du coup, maintenant, ça va se finir à la FIFA. Et ça, le transfert-relais, pour en avoir parlé avec certains agents, c'est une pratique qui existe en Afrique. Elle donne, malheureusement, une très mauvaise image de ce continent, et l'agent est catastrophé car ça donne encore une très mauvaise image de lui, du joueur et de ce qu'ils essayent de faire. Du coup, voilà... Le cas Thibault Klidjé, c'est quelque chose de très concret, et j'ai toutes les pièces, mais de toute façon c'est sur le bureau de la FIFA, qui va s'en occuper. Et les transferts-relais c'est gravissime. Au bout, c'est deux ans d'interdiction de recrutement pour Bordeaux."

Retranscriptions faites par nos soins

D. Riolo : "La FIFA traque à mort les transferts-relais, c'est gravissime"

Contenu sponsorisé

En continu