C. Dugarry : "Beaucoup trop de joueurs sont élevés à la sauce des stats"

C. Dugarry : "Beaucoup trop de joueurs sont élevés à la sauce des stats"

Le - Anciens - Par

En adéquation avec sa vision "non-supportrice" du football et son amour du jeu, l'ancien attaquant espoir et puis capitaine (lors de son second passage) de nos Girondins de Bordeaux, Christophe Dugarry, explique ne surtout pas vouloir que le foot devienne uniquement un sport vu à travers les statistiques. Sur RMC, dans son émission 'Team Duga' d'hier, il réagit ainsi très positivement à une interview de Karim Benzema, accordée à France Football, dans laquelle le buteur français du Real Madrid dit penser au jeu et à ses contenus de matches avant de regarder ses stats.

"Que dire ? Je ne sais pas quoi rajouter de plus ou de mieux par rapport à ce que Karim Benzema a dit. Pour moi, le jour où le football ne sera que statistiques j'arrêterai de le regarder. Après, le foot a beaucoup évolué et changé - en bien ou en mal ? chacun son opinion, et moi j'ai la mienne -, donc je peux un peu le comprendre qu'on mette ça en avant... Mais on s'oriente de plus en plus vers les stats partout, comme au basket. Le basket, j'en regarde un peu, mais j'ai en ras le bol quand je vois que la seule priorité de James Harden c'est de dépasser les 30 points à chaque match sans se soucier du tout de si son équipe gagne ou perd. Et donc, ce n'est pas le football que j'ai envie de voir. Même si, malheureusement, beaucoup trop de joueurs sont élevés à la sauce des statistiques. Et quand tu penses stats, tu penses individuel et donc pas au collectif, à l'équipe, au groupe, au club, aux supporters... Tu penses à ta pomme, à tes primes personnelles dans ton contrat. Et je pense que si on s'oriente vers ça c'est un peu la mort du football. Mais je suis assez craintif, justement, car je crois que c'est l'orientation que l'UEFA et la FIFA veulent donner à notre football. Et moi ça me pose beaucoup de problèmes.

Après, on parle souvent des stats des plus grands joueurs, mais eux ils font déjà gagner leur équipe donc si, en plus, ils veulent se faire plaisir, pourquoi pas. Mais beaucoup trop de joueurs moyens pensent à leurs stats avant de penser au bien de l'équipe... Donc Cristiano Ronaldo ou Messi, pour moi, ils n'ont pas leur place dans ce débat. Là, Benzema, il ne dit pas qu'il n'aime pas les stats, mais que ce n'est pas l'essentiel. Même s'il y a quand même des stats qui ont du sens. (...) Aussi, qui se souvient des stats quand on reparle des grands joueurs ? Moi, quand je me rappellerai de Benzema, Messi ou Ronaldo je me souviendrai de leurs buts, des styles de jeu, de quelques bouts de matches, d'actions majeures. Mais je ne retiendrai aucune stat. Le palmarès ? Oui, mais même, ce sont des images. Parler des stats d'abord, c'est surtout un truc de joueurs moyens, car ce n'est pas du tout l'essentiel. Mais c'est vrai, aussi, qu'un joueur qui n'a pas du tout de stats on le lui renverra toujours dans la figure. Regardez Marco Verratti, lui il n'en a vraiment pas assez, voire pas du tout, et c'est un peu embêtant."

C. Dugarry : "Beaucoup trop de joueurs sont élevés à la sauce des stats"

En continu