Bruno Fiévet : "Nous sommes 6 ou 7 dans la réflexion au quotidien"

Bruno Fiévet : "Nous sommes 6 ou 7 dans la réflexion au quotidien"

Le - Vente des Girondins - Par

Dans Sud Ouest, le porteur du projet d'achat des Girondins de Bordeaux à King Street, Bruno Fiévet, fait le point sur ses avancées, ses intentions et ses ambitions. L'homme d'affaire basé en Suisse, supporter du FCGB, répète que son projet pour les Marine et Blanc se veut d'abord sportif et non commercial en premier lieu, avec l'envie de toucher aussi à d'autres choses comme "l'immobilier, le vin, l'écologie".

N'ayant pas, lui-même et à lui seul, la surface financière pour investir, il indique avoir avancé dans son tour de table pour fédérer des dizaines de "familles" (dont ses clients dans son activité informatique) dans le but de constituer "un actionnariat dilué". Il révèle aussi avoir un associé et que "nous sommes 6 ou 7 dans la réflexion au quotidien". Cependant, s'il ne nie pas rester en contact avec Stéphane Martin, l'ex président du FCGB qui l'avait nommé ambassadeur du club en Suisse, ce dernier n'est pas dans les acteurs majeurs d'un projet qui, si il aboutit, verra(it) Fiévet pendre le rôle de président.

Mais nous n'en sommes pas encore là.

Bruno Fiévet : "Nous sommes 6 ou 7 dans la réflexion au quotidien"

Contenu sponsorisé

En continu