Benoît Trémoulinas : "Je tire mon chapeau aux Ultramarines"

Benoît Trémoulinas : "Je tire mon chapeau aux Ultramarines"

Le - Anciens - Par

Voulant croire que Bordeaux, qui l'attriste un peu actuellement, peut revenir dans le Top 5, Benoît Trémoulinas, l'ancien arrière gauche des Girondins, raconte à So Foot comment les supporters - même dans une ville réputée froide et peu passionnée - peuvent avoir une importance cruciale sur les résultats sportifs.

"Heureusement que les Ultramarines ne lâchent rien. D'ailleurs, j'en profite pour les saluer. Ils nous ont soutenus lorsqu'on avait besoin d'eux, à domicile comme à l'extérieur, même en Coupe d'Europe. Quand on est allé jouer à Tampere, en Finlande, ils étaient dix, mais ils étaient là. Je leur tire mon chapeau, parce que c'est important qu'ils soient toujours là dans la période compliquée que traverse le club.

(...) Le public fait gagner des points, c'est sûr. Je l'ai bien senti l'année du titre, ou en Ligue des champions. Il nous aide, nous revigore, nous permet de trouver notre second souffle. J'ai ressenti la même chose à Séville, où les supporters sont très importants."

Benoît Trémoulinas : "Je tire mon chapeau aux Ultramarines"

Contenu sponsorisé

En continu