Benoît Trémoulinas : "Il y a beaucoup de choses à dire sur Séville..."

Benoît Trémoulinas : "Il y a beaucoup de choses à dire sur Séville..."

Le - Anciens - Par

Dans "J+1", dimanche dernier, sur Canal +, le jeune retraité Benoît Trémoulinas (33 ans), ancienne gloire des Girondins de Bordeaux, a réaffirmé en vouloir au Séville FC et au staff médical du club andalou, qui s'est mal occupé de son genou, ce qui a forcé le latéral gauche international à arrêter déjà sa carrière de footballeur pro, et ce sans avoir pu rejouer depuis 2016.

"Avec Séville, ça s'est mal fini. Il y a beaucoup de choses à dire sur ce club... Je suis très heureux d'avoir gagné deux fois l'Europa League, un grand trophée, et on a vécu des choses très fortes. Mais malgré ça... ce qui est paradoxal c'est que ces deux saisons ont été compliquées pour moi. Les gens ne le savaient pas, mais je jouais avec des douleurs persistantes au genou et puis dès mes 3-4 premiers mois là-bas mon genou avait commencé à me faire très mal. L'intensité des entraînements était telle que mon genou a commencé à souffrir. Et la chose que je reproche au staff médical, c'est qu'ils m'ont alors fait beaucoup d'infiltrations de corticoïdes mais qu'en aucun cas ils ne sont venus me dire que c'était néfaste et qu'il fallait y aller tranquille. Non... La deuxième année, je sais que j'ai fait 6 ou 7 infiltrations dans la saison, ce qui est énorme. Tous les chirurgiens m'ont dit - excusez-moi du terme - que c'était de la merde, du suicide. Une par an pour masquer la douleur, ok, mais 6 ou 7 c'était du suicide."

Benoît Trémoulinas : "Il y a beaucoup de choses à dire sur Séville..."

En continu