Benoît Trémoulinas : "Heureusement qu'il y a les Ultramarines"

Benoît Trémoulinas : "Heureusement qu'il y a les Ultramarines"

Le - Anciens - Par

Réaffirmant, sur La Chaîne L'Équipe, son fort attachement au club des Girondins de Bordeaux, même s'il les suit de loin, l'ex arrière gauche champion de France 2009, Benoît Trémoulinas (jeune footballeur retraité), commente la marasme actuel du FCGB... et espère que ça ira mieux demain.

"Bien sûr que je supporte les Girondins. C'est mon club de cœur, je suis né à Bordeaux, j'y ai commencé, aux Girondins, en 1994, donc bien sûr que je les supporte. Si je vais au stade ? Euh... Un peu moins ces derniers temps, j'avoue (sourire)... C'est vrai que, malheureusement, il n'y a plus grand-monde au stade. Heureusement qu'il y a les Ultramarines, qui sont là et qui ne lâchent rien, parce que le stade sonne creux. Mais à ce qui parait un nouveau plan va sortir, de la part du nouveau président des Girondins, pour ses actionnaires, afin d'essayer d'améliorer tout ça. Donc on va voir ce qu'il va faire. Le stade ? Il est très beau, mais je le trouve impersonnel. Il est tout gris, tout blanc, et c'est pour ça qu'ils essayent de négocier, pour récupérer l'exploitation et mettre du bleu un peu partout..."

Benoît Trémoulinas : "Heureusement qu'il y a les Ultramarines"

En continu