Benoît Costil : "Quelle que soit la période où je serai là, je donnerai tout pour le club, le groupe"

Benoît Costil : "Quelle que soit la période où je serai là, je donnerai tout pour le club, le groupe"

Le - Réactions - Par

Grâce à GOLD FM, la radio officielle du FC Girondins de Bordeaux, voici une réaction plus complète de Benoît Costil, gardien et capitaine bordelais, sur sa mentalité par rapport au club, au métier et au public, lui qui savoure son super match contre Lille (1-0, J 7 de L1), alors qu'il est régulièrement critiqué, mais ne s'arrête pas à ça.

"Sur le précédent match à domicile (contre Nîmes, 3-3), même si ça venait d'une minorité, on entend des choses qui ne font... pas forcément plaisir. Je suis là depuis 1 an et demi, je donne sincèrement tout pour le groupe, le club. Après, je ne sais pas combien de temps je serai ici, peut-être que je me ferai virer, peut-être que... on ne sait pas. Mais ce qui compte, quand vous défendez des couleurs, peu importe la durée, c'est de tout donner. Donc voilà, oui, des choses m'ont touché, au bout d'1 an et demi, mais sincèrement je crois que le plus con de tous ça a été moi, car je n'aurais pas dû répondre. Ce soir (mercredi), ça me fait plaisir, mais je reste un peu dans mon coin on va dire. Mais j'espère que ça va permettre à ma maman de revenir au stade (sourire), car elle est très stressée et ne veut plus revenir aux matches à Bordeaux, donc je lui dis : 'Maman, si tu m'entends, reviens ! Reviens avec papa. On ne sait pas combien de temps ma carrière va durer - le plus longtemps possible j'espère -, il y aura des hauts et des bas, c'est le foot et le poste qui veulent ça ; mais revenez !'.

(...) Si c'est le match de ma réconciliation avec les supporters ? Non, car je n'ai pas de problèmes, avec personne, et que ce qui compte, c'est le terrain, car ma philosophie et ma ligne directrice c'est le travail, le travail et encore le travail. Je pars du principe que j'ai des qualités, sans être le meilleur, mais pas le plus mauvais, loin de là, sinon je ne serais pas à Bordeaux... Il faut savoir être mesuré dans les deux situations, quand ça va et quand ça va moins bien, mais en tout cas je donne tout. A Vannes pendant 1 an, j'ai tout donné, comme à Sedan pendant 2 ans, puis à Rennes pendant 6 ans, et maintenant à Bordeaux. Quelle que soit la période où je serai là, je donnerai tout pour le club, le groupe, surtout en ayant en plus des responsabilités, car ça me tient à cœur d'être un exemple pour mes collègues. Après, c'est à moi de travailler sur le terrain, d'être performant aux entraînement, et voilà, j'espère qu'on revivra de beaux moments dans ce stade, avec les supporters, que tout le monde sera content pour qu'on puisse passer plus de temps avec le public sur les fins de match, grâce à nos victoires et à une belle communion, sachant qu'on a un intérêt commun avec les supporters et que c'est les Girondins de Bordeaux."

Benoît Costil : "Quelle que soit la période où je serai là, je donnerai tout pour le club, le groupe"

En continu