Benoît Costil : "On n'est pas fantastique, mais il y a une cohérence, une solidité, de l'impact"

Benoît Costil : "On n'est pas fantastique, mais il y a une cohérence, une solidité, de l'impact"

Le - Réactions - Par

Dimanche, à l'issue de Bordeaux - Nantes (3-0, 9ème journée de Ligue 1), le gardien de but et capitaine des Girondins, Benoît Costil, a donné sa réaction en zone mixte, recueillie et diffusée par ARL et qu'on vous parage à l'écrit ci-dessous :

"Parfois, dans le vestiaire, avant le match, vous vous parlez, vous vous dîtes des choses, et c'est parfois du réchauffé. Mais nous on s'était dit qu'il fallait attaquer vraiment fort ce match, pour bien finir notre second 'marathon', avant la trêve internationale, et couper sur une victoire et 14 points. Mais dans nos espérances, mener 2 à 0 au bout de 7 minutes, c'était un peu le scénario de rêve, donc tant mieux, car on a mis beaucoup de sérieux et d’abnégation, un peu dans la continuité de ce qu'on fait depuis le match à Guingamp (victoire 3-1, J 6)... sans être toujours fantastiques, mais avec une cohérence, une certaine solidité, de l'impact, une envie d'aller de l'avant aussi, de faire mal à l'adversaire ; tant mieux.

Notre redressement ? Vous savez, dans le foot, quand ça va bien vous vous emballez et quand ça ne va pas bien vous vous emballez encore plus vite... On a perdu nos deux premiers matches (0-2 contre Strasbourg, 1-2 à Toulouse, J 1 et J2, NDLR), mais quand on les analyse entièrement et avec de l'objectivité, pour comprendre pourquoi ces résultats, on voit des scénarios contraires. Mais ils étaient justes, aussi. Derrière, on a réussi à relever la tête contre Monaco, dans un début de saison très dur au niveau de la dépense physique. Mais nous, comme je l'ai dit depuis le début, on travaille, et on reste dans notre bulle, en étant conscients de nos capacités mais aussi des améliorations qu'on peut faire. Ce qui est sûr, c'est qu'on a une bonne équipe, donc continuons notre marche en avant, avec calme et tranquillité, mais surtout une très grande détermination."

Benoît Costil : "On n'est pas fantastique, mais il y a une cohérence, une solidité, de l'impact"

Contenu sponsorisé

En continu