Benoît Costil explique l'exclusion de Vukasin Jovanovic

Benoît Costil explique l'exclusion de Vukasin Jovanovic

Le - Réactions - Par

Gardien de but et capitaine des Girondins de Bordeaux, Benoît Costil (31 ans, sous contrat jusqu'en juin 2021) a expliqué en zone de presse ce qu'il s'était passé au moment de l'exclusion du défenseur serbe Vukasin Jovanovic, vendredi, lors de Bordeaux - Lyon (2-3, 34ème journée de Ligue 1).

"Vuka, sur le terrain, il s'exprime en Anglais. Comme je le disais à l'arbitre (Monsieur Benoît Bastien, NDLR), on avait déjà eu ce souci avec Lukas Lerager, qui parlait Anglais. Le problème avec Vuka, c’est qu'en parlant Anglais, quand on l'entend, on pense qu'il est agressif, car ça rend tout de suite plus agressif. Alors que cette insulte que Vuka a dite ("fuck off !"), le terme qu'il a employé, on l'entend des dizaines de fois par match en Angleterre par exemple. Mais même à Paris ou dans plein de clubs, quand les mecs parlent Anglais ou dans leur langue ça les rend plus agressifs. Donc voilà, l'arbitre a quand même été touché. Il a parlé d'un tête à tête, mais moi j'ai vu que Vuka était à 30 mètres de lui, donc bon... Je sais pas. J'appelle ça un long tête à tête.

Après, quoiqu'il en soit, et sans vouloir enfoncer personne ; car quitte à faire des erreurs et apprendre il faut le faire maintenant, dans cette fin de saison qui est là pour qu'on progresse et qu'on évolue en vue de la saison prochaine ; on sait comment ça se passe sur ce genre d’action. Il y a un but, il est finalement refusé pour hors-jeu, mais on laisse l'action se jouer et la décision revient aux arbitres. Donc ça prend du temps, pas de retard mais de réflexion, avec la VAR. On le sait, et on ne doit pas réagir… Là, on a été un peu naïfs, et on le paie cash. Mais sur cette fin de saison il faut qu'on fasse des erreurs. Ce sera bon pour apprendre en vue de la saison prochaine."

Benoît Costil explique l'exclusion de Vukasin Jovanovic

En continu