B. Costil : "Nous on est joueurs, le plus important c'est l'institution"

B. Costil : "Nous on est joueurs, le plus important c'est l'institution"

Le - Interview - Par

Capitaine et gardien de but des Girondins de Bordeaux, Benoît Costil a donné, en conf' de presse, son ressenti sur le cas de son jeune coéquipier offensif, Yann Karamoh, mis à pied pour raisons disciplinaires par le FC Girondins de Bordeaux.

"C'est une décision prise par le club et la direction. Nous, comme je l'ai souvent dit, on est que des joueurs. Donc la décision a été prise par le club, par rapport à certaines choses, et nous on a appris la nouvelle comme vous (les journalistes, NDLR), et s'il le faut vous l'avez même su un peu avant. Si on peut en parler ? Oui, forcément, je ne vais pas vous faire de la langue de bois. Cette décision est, je l'espère, importante, car ce n'est pas anodin de réagir comme ça, et j'espère qu'on aura très vite les bienfaits de cette réaction. Il faudrait que ça réagisse bien, que ça soit un peu l'exemple, pour nous montrer que... voilà, on est quand même dans une institution. Les présidents de clubs en parlent souvent. Mais nous, on est joueurs, et le plus important c'est le club, l’institution, l'effectif, et voilà. De ça, il faut en être conscient."

B. Costil : "Nous on est joueurs, le plus important c'est l'institution"

En continu