Avant d'accepter de vendre le FCGB à GACP, M6 aurait refusé des offres, notamment de partenariats

Avant d'accepter de vendre le FCGB à GACP, M6 aurait refusé des offres, notamment de partenariats

Le - Économie - Par

En plus de toutes ses révélations sur la "galaxie" GACP - King Street et sur certains dessous du rachat en cours des Girondins de Bordeaux, le journal France Football dévoile des infos quelque peu étonnantes.

"Il y a eu d'autres offres auparavant, venues de Xavier Niel, patron du groupe Iliad (la maison mère de Free), ou de Jacky Lorenzetti, omnipotent et fortuné président du Racing 92, le club de rugby. Leurs offres ont été jugées non convaincantes, eux qui tablaient sur une entrée dans le capital, aux côtés du groupe M6, non sur un rachat. D'autres ont été plus exotiques, arrivées d'Arabie Saoudite ou d'Inde."

Ainsi, alors que Nicolas de Tavernost, le dirigeant d'M6, actionnaire du FCGB depuis 1999, s'était souvent dit ouvert à un partenariat, plus qu'à une vente qui se profile pourtant dans quelques jours, le groupe M6 aurait donc changé d'avis... convaincu par Joseph DaGrosa et les fonds d'investissement américains ?

On note que France Foot, en revanche, n'appuie pas les rumeurs Gérard Lopez et Frank McCourt, ayant respectivement repris les clubs de Lille et de Marseille ces derniers mois et dont il se disait qu'ils avaient aussi eu des vues sur les Girondins.

Avant d'accepter de vendre le FCGB à GACP, M6 aurait refusé des offres, notamment de partenariats

En continu