À quoi s'attendre concernant le FCGB sous GACP ?

À quoi s'attendre concernant le FCGB sous GACP ?

Le - Vente des Girondins - Par

Avant qu'M6 et Nicolas de Tavernost ne l'officialisent pour de bon, probablement dans l'après-midi, il semble acquis que le FC Girondins de Bordeaux va passer sous pavillon américain en étant vendu par le groupe médiatique qui le possède depuis 1999 au fonds d'investissement GACP (General American Capital Partners). 

Pour rappel, c'est Joseph DaGrosa qui préside ce fonds d’investissement, basé à Miami (Floride). DaGrosa, vu à Bordeaux dès mars et même présent à la reprise de l'entraînement du groupe pro des Marine et Blanc, fin juin, a mené les (longues) négociations avec M6 ainsi qu'avec d'autres investisseurs à qui il a présenté son business plan. Grâce à eux, il a pu réunir l'argent nécessaire au rachat du club et remplir les conditions demandées par NdT pour assurer une certaine pérennité, au moins financière et sur les quelques prochaines années, au club au scapulaire... Et le faire progresser, avec (beaucoup ?) plus de moyens ?

Depuis 2003, le fonds d'investissement GACP oeuvre dans l'acquisition et participe au développement d'autres entreprises, "de taille moyenne", en investissant ses fonds et ceux d'autres investisseurs, fédérés dans des projets communs. Pour le FC Girondins de Bordeaux, on ne sait pas encore quel(s) sera/ont le(s) projet(s). Mais, à la fois sportivement et économiquement, on imagine que Monsieur DaGrosa et toute la nouvelle direction qu'il pourrait nommer - sauf s'il veut garder des personnes de l'ère M6 - vont tenter de mettre en place un modèle de gestion différent, travaillé en amont, pour tenter d'obtenir les meilleurs résultats possibles, et cela grâce à leurs méthodes et leurs réseaux, notamment dans le sport et le football. Aussi, sur l'aspect "entreprise", on peut supposer que le fonctionnement du club sera revu, pour être plus rentable et plus efficace, mais aussi que le nouveau propriétaire essaiera, selon ce qui lui sera possible de faire du stade, de créer de nouveaux axes d'usage et de communication autour de cet outil majeur.

Des craintes existent cependant, forcément, concernant l'éventualité que GACP viennent là uniquement pour viser le profit, et à (très) court terme, en vendant immédiatement des joueurs qui auraient une cote, ou même en n'ayant pas de réel projet sportif et de connaissances du football pour combiner réussite sur le terrain et dans les comptes. Dans tous les cas, il semble déjà dur de concevoir qu'un fonds d'investissement reste aussi longtemps qu'M6 (19 ans) à la tête du club et n'ait pas au moins un début de projet de revente - à plus ou moins long terme ? -... 

Des débats font déjà et feront encore rage entre ces différentes visions et hypothèses par rapport à ce changement énorme. Mais le changement, en tout cas, il est là. Pour le meilleur ou pour le pire.

À quoi s'attendre concernant le FCGB sous GACP ?

Contenu sponsorisé

En continu