Gajic, Vada, Pablo : Un mercato déjà lancé en coulisses

Gajic, Vada, Pablo : Un mercato déjà lancé en coulisses

Publié le - Par - La Rédac.

Premier marché des transferts de l'ère GACP, le mercato à venir ouvrira ses portes du 1er au 31 janvier prochain. Et des premières rumeurs sont déjà là.

Après un mercato estival animé et qui aura mis le feu en coulisses, le FCGB arrive aux portes de l'hiver avec (déjà) des besoins et aussi des départs à anticiper.

Adieu l'Europa League, plus de 30 joueurs sous contrat

Éliminés de l'Europa League dès les phases de poule, les Girondins vont voir leur calendrier s'alléger. Évidemment, le report des matchs à Angers et Marseille va venir charger le début d'année civile 2019 mais il en sera de même pour ces deux équipes-là. Et avec une compétition en moins, Éric Bedouet et Ricardo pourront moins jouer sur la carte "concurrence et turn-over". Un petit mal pour l'ensemble de l'effectif qui reste fourni en quantité : avec notamment quatre gardiens de but, trois latéraux droits ou encore cinq avants-centre (Cornelius, Briand, Mendy, De Préville, Nilor) difficile de se faire une place pour tout le monde.

Des nouveaux prêts en vue ?

Si Bordeaux n'a pas hésité à faire signer rapidement ses jeunes joueurs pour mieux se protéger, plusieurs d'entre eux sont donc sous contrat pro et ils ambitionneront forcément de quitter les équipes de jeunes pour gratter de l'expérience. Si cela paraît bien sûr compliqué pour les plus jeunes d'entre eux comme Albert Lottin, qui a encore ses gammes à parfaire, les jeunes comme Ibrahim DiarraYassine BerahouLucas Dumai et Michaël Nilor pourraient potentiellement voir d'un bon œil le fait d'évoluer à l'échelon du dessus.

Outre les jeunes, certains joueurs de l'effectif actuel auraient ainsi plus de chance de cumuler du temps de jeu hors Gironde, sauf si le duo d'entraîneurs a des idées pour eux sur la seconde partie de saison. Mais quel temps de jeu à prévoir réellement pour Vukasin Jovanovic ou encore Alexandre Mendy ? Et quid à long terme de l’énigme Toma Basic ?

Dégraisser pour mieux gérer ?

Laissés à la maison ou à disposition de l'équipe réserve, nombreux sont les joueurs qui ont figuré dans la case "Choix de l'entraîneur" depuis le début de saison. En tête, Jérôme Prior, Milan Gajic, Théo Pellenard ou encore... Valentin Vada. Enfin, recruté au prix fort sous Gourvennec, Nicolas de Préville a eu plusieurs fois sa chance cette saison sans crever les écrans et justifier les 10M€ dépensés. Sous contrat avec le FCGB, ces joueurs perdent du rythme de jeu et, pour ceux qui en ont encore, de la valeur. Le prochain mercato permettra-t-il au club de solutionner ces différents dossiers ?

Milan Gajic sur le départ

Relégué au 4ème rang dans la hiérarchie des latéraux droits derrière Sergi Palencia, Youssouf Sabaly et Igor Lewczuk, Milan Gajic ne devrait pas faire de vieux os en Gironde. Dans la presse serbe, le jeune joueur a ainsi déjà pu annoncer son départ lors du prochain mercato. Pour quel club ? Cela reste à voir. Il faudra espérer pour lui qu'il trouve un challenge intéressant. Un retour au pays serait à l'ordre du jour.

Youssouf Sabaly, Sergi Palencia, Kenny Lala : du bruit à droite

Prêté sans option d'achat par le FC Barcelone, Sergi Palencia a fait le job au poste de latéral droit quand le duo Ricardo - Bedouet a fait appel à lui. Tout de même moins inspiré défensivement qu'offensivement, le jeune joueur a encore à apprendre mais déjà, selon des premières rumeurs venues d'Espagne, le FCGB pourrait être tenté de proposer une première somme pour négocier un transfert définitif.

Car l'été dernier, Youssouf Sabaly aurait lui pu signer à Naples. La formation de Carlo Ancelotti qui s'est finalement tournée vers Kevin Malcuit était ainsi apparue comme un prétendant sérieux pour s'offrir le convaincant international sénégalais lors de la Coupe du Monde. Ayant probablement cet épisode encore en tête, Bordeaux serait donc tenté d'anticiper une situation similaire sur un joueur qui a certainement faim de compétition européenne. Alors, le nom de Kenny Lala est à nouveau ressorti dernièrement dans la presse. Évoquée au mois d'octobre dernier, cette piste présente un avantage pour tout club intéressé : le joueur sera en fin de contrat à l'issue de la saison et pourra donc négocier avec d'autres clubs à partir du 1er janvier.

Pablo, Kamano, les "bankables"

En forme tonitruante au début d'exercice, François Kamano et ses 11 buts marqués toutes compétitions confondues ont forcément attiré l'œil des recruteurs. Sous contrat jusqu'au mois de juin... 2020, l'ailier guinéen se présente aujourd'hui comme l'un des joueurs à plus forte valeur de l'effectif actuel. Recruté pour quelques 2.5M€ par les Girondins en raison d'une "opportunité" qu'il constituait à l'époque, le joueur de 22 ans avait prévu de rencontrer son agent lors de ce mois de décembre. Histoire de revaloriser sa situation ou d'envisager un départ ? Hugo Varela et le clan FCGB ne seraient pas très inspirés de laisser partir un joueur aussi important statistiquement dès cet hiver.

Dans un autre secteur de jeu, Pablo met lui tout le monde d'accord sur le terrain. Encore 4ème défenseur central il y a plusieurs mois, le natif de São Luís est désormais l'un des meilleurs défenseurs centraux du championnat, comme il est également devenu international brésilien. Transformé depuis son prêt au Corinthians, Pablo est sous contrat avec les Girondins jusqu'au mois de juin 2021.

Depuis le début de cette saison et son statut d'international, le Brésilien aurait attiré l'attention de plusieurs clubs très huppés dont Manchester United ou... Barcelone. Réels intérêts avérés ou moyens de lancer des négociations de revalorisations salariales via son agent, toujours bien inspiré dans ces moments-là ? Cela reste à voir, mais la cote de ce joueur est aujourd'hui incontestable. Sa valeur, elle, passe facilement les 12M€, somme que l'équipe de Krasnodar était déjà  prête à débourser cet été.

Un 10 dans les tuyaux ?

En interne, le FCGB serait en quête d'un meneur de jeu pour dynamiser la transition entre son milieu besogneux et l'attaque afin aussi de ne plus compter uniquement sur ses ailiers pour trouver la faille. Aucun nom n'a filtré récemment dans la presse comme la somme que souhaiterait mettre Bordeaux sur ce profil. La tendance sera-t-elle à sortir le carnet de chèque ou à tenter un nouveau pari sur un jeune joueur ? À moins qu'il ne s'agisse d'un prêt temporaire comme celui de l'hiver dernier avec un Martin Braithwaïte qui avait bien aidé les Girondins ?

Tout ceci restera à voir mais le FC Girondins de Bordeaux a de nombreux dossiers sous le coude à tous les étages. Ne pas déblayer le travail cet hiver, ce serait aussi prendre du retard pour l'été prochain. Ce mois de janvier s'annoncera donc révélateur pour le club et les ambitions de la nouvelle équipe.... dirigeante, comme de celle qui sera sur le terrain.