Willy Sagnol : "Ça me rappelle ce qu'a fait Glazer avec Manchester United"

Willy Sagnol : "Ça me rappelle ce qu'a fait Glazer avec Manchester United"

Le - Médias - Par

Lors du numéro de 'Team Duga' de jeudi, sur RMC, l'ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux, Willy Sagnol, déjà un peu dur envers Loris Benito, n'a pas été tendre - lui non plus - envers la nouvelle direction des Marine et Blanc ; ni envers l'ancienne d'ailleurs.

"Dans sa communication, quand Joe DaGrosa il est arrivé, il a vite dit qu’il allait rapidement investir 80 millions d’euros. Mais là ce n’est même pas une grosse erreur là, c’est un gros mensonge. Ce n'est même pas une question de l'avoir cru ou pas, mais juste de l'avoir écouté, car il a dit qu'il allait mettre 80 millions d'euros sur trois ans. Ils ont déjà investi une partie des 80M€ ? Dans quoi ? DaGrosa il a racheté un club avec zéro, en empruntant, mais aujourd’hui qui rembourse les deux fonds d’investissement qui ont amené l'argent ? C’est Joe DaGrosa ? Non, c’est le club qui rembourse. Donc il a acheté un club avec zéro, club à qui il fait rembourser ses dettes... Ça me rappelle ce qu'a fait Glazer avec Manchester United. C'est une escroquerie morale.

(...) Avant, avec M6, il y avait déjà des déficits structurels, et à mon époque, je me rappelle, il y avait un déficit structurel de 12 ou 13 millions chaque année. Mais un déficit, il ne se creuse pas tout seul. Quand, pendant des années, pour renflouer le déficit, tu dis qu’il faut vendre des joueurs, à un moment donné... C'est que le modèle économique ne fonctionne pas. Donc peut-être qu’il aurait fallu faire les choses différemment. On me disait qu'M6 était obligé de remettre à chaque fois de l'argent pour combler un déficit, mais alors pourquoi il y avait autant de dettes quand DaGrosa a racheté le club ? Est-ce qu’à un moment donné M6 n’était pas simplement caution bancaire, plutôt que d’injecter du cash ? Peut-être que pour la DNCG c’est la même chose, mais je pense que pour les fans et les amoureux des Girondins, ça change beaucoup de choses.

(...) Ce qui me dérange un peu, aussi, c'est que... Allez, disons qu'on met Bordeaux et Marseille un peu dans le même panier parce que ce sont des Américains qui ont racheté les clubs ; mais ce qui me choque c'est qu'à Marseille un Américain met beaucoup d’argent parce qu’il veut investir et il met un président, Jacques-Henri Eyraud, qui n’a aucune connaissance du football... Et là, à Bordeaux, pareil. Joseph DaGrosa arrive, il met comme président Frédéric Longuépée, qui n’a aucune connaissance du football, et Hugo Varela qui dirige le sportif mais n’a aucune expérience comme dirigeant dans le foot, même s'il connait le milieu. Donc ce que je ne comprends pas c'est que, à un moment donné, vous avez des businessmen comme Joe DaGrosa et Frank McCourt, qui ont fait des centaines de millions sur les marchés financiers et tout, mais quand ils arrivent dans le foot ils s’achètent des machines de guerre - les clubs - et ils mettent à la tête des personnes qui n’ont jamais conduit une machine de guerre !"

Willy Sagnol : "Ça me rappelle ce qu'a fait Glazer avec Manchester United"

Contenu sponsorisé

En continu