UB 87 : "Accepter sa présence, c’est le légitimer. Qu’il parte et vite !"

UB 87 : "Accepter sa présence, c’est le légitimer. Qu’il parte et vite !"

Le - Ultramarines - Par

Désireux de rencontrer Daniel Ehrmann, la personne de chez King Street (le fonds d'investissement américain qui va racheter les parts de GACP et posséder le club à 100%... pour le revendre ?) qui gère le dossier 'Girondins de Bordeaux', le groupe des Ultramarines Bordeaux 87 a envoyé une lettre à ce Monsieur, dont ils ont publié le contenu, en Anglais.

Ils ont aussi posté la traduction en Français de ce communiqué (voir ci-dessous), rappelant leur colère contre KS et leur homme, Frédéric Longuépée, président du club, dont ils refusent la présence à l'entretien qu'ils réclament depuis longtemps déjà auprès des dirigeants de King Street.

C'est ce que les UB répètent dans le message joint à la traduction de la lettre envoyée à Ehrmann :

"C’est se donner une importance qu’il est loin d’avoir que de parler d’« appel aux dialogues répétés ». Depuis des mois, nous demandons à voir KS, vous savez ceux à qui appartient le FCGB. Accepter sa présence, c’est le légitimer. Qu’il parte et vite !!! #LonguépéeDémission."

UB 87 : "Accepter sa présence, c’est le légitimer. Qu’il parte et vite !"

Contenu sponsorisé

En continu