King Street voudrait "plus de 160 millions d’euros" pour revendre Bordeaux

King Street voudrait "plus de 160 millions d’euros" pour revendre Bordeaux

Le - Vente des Girondins - Par

Selon RMC, et en attendant (ensuite ?) qu'il s’exprime sur tout ça, Joe DaGrosa et son fonds d'investissement GACP (General American Capital Partners) devraient bel et bien partir de Bordeaux la semaine prochaine, après des conflits au sommet du 'board' de nos Girondins de Bordeaux. 

DaGrosa était, pourtant, depuis le départ (2018 voire 2017, au tout-début), la figure de proue du rachat des Girondins à M6, et il a été le président gestionnaire du FCGB pendant un an. Mais, et là aussi depuis le départ, lui et son fonds (13.6% du capital) n'étaient pas du tout majoritaires et ils 'jouaient' avec l'argent des autres. Celui du fonds King Street surtout (86.4% du capital), qui va dans un premier temps éjecter Joe en rachetant ses parts - ce que le New-Yorkais a accepté d'après RMC - avant de peut-être chercher à vite revendre le club ; mais pas sans avoir récupéré de l'argent d'abord (ventes de joueurs cet hiver au mercato ?). Car si KS a accepté que DaGrosa gère en étant minoritaire, c'était parce que JdG leur avait promis de la rentabilité - alors que sous GACP le déficit s'est... gravement creusé ! - et que eux n'avaient pas vocation à diriger un club de foot, surtout européen.

Concernant une éventuelle revente des Girondins de Bordeaux par King Street, RMC écrit :

"Même si King Street, par la voix de son représentant à Bordeaux et président du club girondin, Fréderic Longuepée, a expliqué être "là pour longtemps", plusieurs indiscrétions suggèrent que les Girondins sont déjà sur le marché et que le club pourrait être vendu en cas de belle proposition. Un montant aurait même déjà filtré : plus de 160 millions d’euros."

King Street voudrait "plus de 160 millions d’euros" pour revendre Bordeaux

Contenu sponsorisé

En continu