Plus de 10M€ de pertes en 3 ans pour SBA, la société exploitante du 'Matmut Atlantique'

Plus de 10M€ de pertes en 3 ans pour SBA, la société exploitante du 'Matmut Atlantique'

Le - Économie - Par

Comme l'indiquait l'élu local bordelais Matthieu Rouveyre, dans son argumentaire en faveur de l'idée qu'un repreneur des Girondins de Bordeaux - s'il en a, bien sûr, l'envie et puis surtout... les moyens - rachète le stade, la société exploitante du 'Matmut Atlantique' est dans le rouge. Filiale de Vinci et Fayat, les deux constructeurs du grand stade de Bordeaux, la société SBA (pour Stade Bordeaux Atlantique) "a accumulé 10.3 millions d’euros de pertes en trois ans, beaucoup plus que prévu" d'après les infos données par SUD OUEST.

Inauguré en mai 2015 et occupé principalement par le FC Girondins de Bordeaux lors de ses matches à domicile, le stade René Gallice (officiellement 'Matmut Atlantique' du fait d'un contrat de naming avec la compagnie d'assurances, qui rapporte environ 2M€ à SBA... qui en espérait le double) accueille ainsi trop peu d'autres événements et spectacles d'envergure pour être exploité de façon rentable. Même si Céline Dion, les Guns N' Roses et, bientôt, Ed Sheeran remplissent l'enceinte lors de concerts lucratifs, SBA perd de l'argent sans cesse depuis le départ.

À défaut de pouvoir racheter le stade, les repreneurs américains du FCGB, le fonds d'investissement General American Capital Partners, pourraient (dans l'idée), si la vente se confirme, prendre des parts dans la société SBA pour aider à sa meilleure exploitation. Une gestion à l'américaine ?

Plus de 10M€ de pertes en 3 ans pour SBA, la société exploitante du 'Matmut Atlantique'

En continu