Si des investisseurs veulent acheter le stade, ils devront attendre encore au moins 27 ans !

Si des investisseurs veulent acheter le stade, ils devront attendre encore au moins 27 ans !

Le - Économie - Par

"On regarde, nous aussi, pour rentrer dans le capital de SBA* (la société exploitant l'enceinte). Et si SBA a des difficultés, on est prêt à l'aider. (...) Le stade appartient à la collectivité et restera à la collectivité". Dans SUD OUEST, hier, Nicolas de Tavernost, le boss d'M6, actionnaire des Girondins de Bordeaux, avait bien posé les bases du sujet ; alors qu'il semblerait que les nouveaux investisseurs tentés par le FCGB veuillent aussi récupérer le 'Matmut'.



Sauf que le stade (dit 'Matmut Atantique' en vertu d'un contrat de naming, dont la durée n'est pas éternelle au passage...) n'est pas vendable par la ville avant... 2045, date de la fin de son paiement et du fameux contrat de Partenariat Public-Privé. D'ici là, comme l'explique en détails SO dans ce papier, la seule action qui peut être faite est de prendre en charge son exploitation commerciale, aux côtés de SBA, en entrant dans le capital de cette société. De quoi freiner les volontés américaines ?


*SBA (Stade Bordeaux Atlantique) est une filiale de Vinci et Fayat, les constructeurs, qui est chargée d'exploiter le stade. Et pour finir de payer l'arène, occupée depuis 2015, le club des Girondins de Bordeaux, via son actionnaire M6 (ou un éventuel repreneur), verse jusqu'en 2045 un loyer 'annuel' de 3.85 millions d'euros à la ville de Bordeaux.


Si des investisseurs veulent acheter le stade, ils devront attendre encore au moins 27 ans !

Contenu sponsorisé

En continu