Pedro Pauleta se souvient du bon vieux temps avant Bordeaux - Paris S-G

Pedro Pauleta se souvient du bon vieux temps avant Bordeaux - Paris S-G

Le - Anciens - Par

Joueur portugais majeur de l'histoire de la Ligue 1 et ancien grand buteur de nos Girondins de Bordeaux (2000-03) et du Paris Saint-Germain (2003-08), Pedro Miguel Pauleta était sur ARL, ce soir, invité de 'Top Girondins'.

Avant un certain FCGB - PSG (J8 de la saison 2019-20 de L1), qui opposera ses deux clubs en France, 'l'Aigle des Açores' s'est confié sur différents sujets :

"Ce que je suis devenu ? Désormais, je travaille avec les jeunes du Portugal, de différentes catégories, que j'accompagne pour la Fédération. J'étais aussi à Paris, hier, au Parc des Princes, et c'était dur pour le PSG contre Reims (défaite 0-2, J7). Reims a mérité de gagner, Paris n'a pas bien joué. C'est ça le foot, notamment en France. Paris fait pourtant partie des plus grandes équipes d'Europe, avec des attaquants pouvant faire la différence à tout moment. Mais c'est pareil au Barça, au Real, au Bayern etc. En tout cas, c'est bien pour la Ligue 1 d'avoir des joueurs comme ça. Et on espère que les Parisiens iront loin en Ligue des Champions. (...) Quand je jouais à Bordeaux, affronter Paris c'était toujours si spécial, comme Marseille. J'espère que ce sera un grand match, samedi, car Bordeaux est en confiance et que le PSG garde des grands joueurs de talent et a l'effectif le plus fort du championnat. Un pronostic ? Ce n'est pas facile. J'espère surtout un beau match, car les gens viennent au stade pour ça, et qu'il y aura beaucoup de buts car je suis attaquant donc c'est ce que j'aime voir.

Si j'ai pensé à devenir coach ? Non, je ne voulais pas. Je voulais, après le foot sur le terrain, profiter de la vie, de ma famille. Le football m'a beaucoup donné, mais devenir entraîneur ça ne m'aurait pas plu. Aujourd’hui, en tant qu'ambassadeur du PSG et dans mon travail à la fédé portugaise, je suis heureux. Après, il ne faut jamais dire jamais, mais devenir coach je n'y pense pas.

Si je suis encore les Girondins Bordeaux ? Oui, j'ai gardé des contacts à Bordeaux et j'y passe encore, de temps en temps. La dernière fois, c'était l'an dernier, pour un match de charité avec les anciens joueurs. J'ai toujours beaucoup de respect pour Bordeaux, qui sera à jamais là dans mon cœur. J'y ai passé trois ans magnifiques, c'est mon premier club en France, j'en garde beaucoup de bons souvenirs. Sincèrement, je souhaite toujours le meilleur aux Girondins. C'est grâce à ce club que j'ai été connu en France, mais après le foot a fait que j'ai changé de club en allant à Paris. Cependant, Bordeaux reste dans mon cœur.

Mon but préféré à Bordeaux ? J'ai eu la chance d'en mettre 90 en trois ans, je crois, mais je vais dire celui en finale de la Coupe de la Ligue, contre Lorient (3-0), car toute l'action est magnifique. Il y a aussi eu celui contre Guingamp, à la maison, depuis l'extérieur de la surface, sans que le ballon ne touche le sol. Il était beau... Mais j'ai marqué pas mal de beaux buts avec Bordeaux. J'essaye de les regarder encore, de temps en temps. C'était une période juste magnifique. Je marquais au stade Chaban-Delmas presque à chaque fois que j'y jouais. Et puis, il y a également eu mon premier match, à Nantes, dont je garde un grand souvenir, car ce triplé ça m'a lancé pour la suite, en me donnant beaucoup de confiance. Aujourd'hui, lors de mes matches avec les anciens joueurs, c'est toujours un honneur et un plaisir de reporter le maillot de Bordeaux, un club où j'ai joué avec de grands joueurs et me suis fait des amis, celui avec lequel j'ai débuté en France."

Pedro Pauleta se souvient du bon vieux temps avant Bordeaux - Paris S-G

Contenu sponsorisé

En continu