Paulo Sousa : "Si je n’avais plus envie de rester, je serais déjà parti"

Paulo Sousa : "Si je n’avais plus envie de rester, je serais déjà parti"

Le - Interview - Par

Drôle de conférence de presse qu'a donné Paulo Sousa, entraîneur des Girondins de Bordeaux, ce jeudi, pour parler de l'avant Reims - Bordeaux (samedi, J15 de Ligue 1) mais surtout du contexte de crise interne au sein du club et de son actionnariat américain. Le tout sur fond de... changement(s) de propriétaires à venir et... de mercato d'hiver sans doute austère.

Mais pour le coach portugais des Marine et Blanc, malgré ce cadre très tendu, l'envie de rester est toujours là :

"Toutes ces choses, ça ne m’inquiète pas, car je ne peux pas les contrôler, donc je dois être bien concentré sur ce que je peux contrôler. C’est vrai que ça peut avoir des conséquences, ça en a déjà eu et ça va en avoir encore, alors on ne peut pas mettre de côté. Mais je suis plus inquiet quand je vois un club qui n’a pas compris encore que donner des informations privées n’aide pas pour tout ce qu’on essaye de construire. Je comprends la presse, car votre but est d’avoir le plus d’informations possibles pour informer les supporters et ceux qui aiment le foot, mais les personnes qui travaillent dans le club doivent penser à l’importance de tout ça pour club. Divulguer des choses n'est pas bon et j’espère que l’égo des personnes est moins important que l'intérêt du club.

Moi, j'aime le foot et Bordeaux, comme tous les clubs qui essayent de donner le meilleur pour le monde du foot, doit mettre de côté l’égo personnel de chacun pour respecter le club et le foot. Est-ce que j'ai envie de continuer ici ? Si je n’avais plus envie de continuer, je serais déjà parti. Je suis ici, avec toute mon envie pour mettre toutes mes connaissances, compétences et motivations pour aider ce club à arriver le plus vite possible à la place où il mérite d’être."

Paulo Sousa : "Si je n’avais plus envie de rester, je serais déjà parti"

Contenu sponsorisé

En continu