Paulo Sousa "agacé" par le mercato, un bilan va être fait en interne

Paulo Sousa "agacé" par le mercato, un bilan va être fait en interne

Le - Mercato - Par

Malgré le discours très rassurant de l'actionnaire, Joe DaGrosa (GACP), le mercato d'été 2019 fait par les Girondins de Bordeaux a bel et bien "irrité" et même "agacé" l'entraîneur, Paulo Sousa, et a "laissé des traces" rapporte RMC. Déçu, au niveau du timing des recrutements et de la quantité, par la différence entre les promesses de ses dirigeants et les actes concrets, le coach lusitanien n'a pas eu ce qu'il voulait et ce qu'il espérait avoir. Milan Badelj, Islam Slimani, mais aussi Nikola Kalinic et Rémi Oudin sont notamment des éléments que l'ex coach de la Fiorentina aurait aimé voir débarquer au FCGB. Il n'en a rien été : pas de recrue pour le poste d'ailier et les seuls Hwang Ui-jo et Youssef Aït Bennasser en attaque et au milieu. Ces joueurs, Sousa les voulait, mais il en voulait plus et avait eu des garanties de sa direction... non-tenues.

Ainsi, "80% du montant des ventes estivales devait être réinjecté sur le marché des transferts. Sauf qu’entre temps la DNCG est très attentive à l’évolution du dossier et a demandé à Bordeaux de dégager des profits pour rester dans les clous (7 millions d'€ d'achats, pour environ 35M€ de ventes). Une donnée qui a freiné les ardeurs de King Street, le fonds d’investissement qui injecte de l'argent dans le club" écrit RMC, qui rajoute que "plus que le manque de moyens, c’est la non communication entre la direction et la cellule sportive qui a agacé" Paulo Sousa, n'ayant été "tenu au courant de la situation financière que dans les derniers jours du mercato, avec l’impossibilité pour lui de changer son fusil d’épaule sur les potentielles recrues".

Le tableau est donc bien moins reluisant que celui décrit en haut. "Un premier bilan va être fait en interne sur la stratégie à mettre en place pour les mois à venir" termine RMC.

Paulo Sousa "agacé" par le mercato, un bilan va être fait en interne

Contenu sponsorisé

En continu