P. Hurmic veut rompre le PPP et que le FCGB rachète le 'Matmut Atlantique'

P. Hurmic veut rompre le PPP et que le FCGB rachète le 'Matmut Atlantique'

Le - Économie - Par

Fidèle à ce qu'il pense sur ce sujet depuis longtemps, Pierre Hurmic, candidat écologiste à la mairie de Bordeaux pour les élections municipales de 2020, explique que, pour lui, le grand stade de Bordeaux-Lac ; 'Matmut Atlantique' / René Gallice ; devrait appartenir au privé et ne plus engager la collectivité.

Sources : Gold FM et France Bleu

"Je l’ai déjà dit : je considère qu’il ne doit pas y avoir d’argent public, municipal, celui du contribuable bordelais, pour financer un outil de travail du club des Girondins de Bordeaux. Nous sommes endettés pour 30 ans pour payer cet investissement, qui en plus est un stade surdimensionné. Nous entamerons très rapidement des discussions, d’une part avec les exploitants ; les sociétés Vinci et Fayat ; pour rompre le contrat de PPP qui nous lie avec eux. Puis, d’autre part, nous entamerons aussi des discussions avec le club des Girondins pour voir dans quelle mesure ils sont intéressés par l’acquisition et la gestion directe du stade. J’ai cru comprendre que ça pouvait les intéresser. Ce sera une des premières négociations que l’on mènera si je suis élu, et on s’y tiendra."

"Je pense avoir été le premier à dire qu’il fallait se donner les moyens de casser le contrat de Partenariat Public Privé qu’on a signé imprudemment avec SBA, qui perd de l’argent... donc je pense qu’ils devraient être contents qu’on leur propose une solution. On fera étudier le contrat par des juristes de cette spécialité, pour faire en sorte de négocier une rupture et après proposer aux Girondins l’achat du stade. Ça me parait normal que le club de football soit propriétaire de son outil de travail. Je pense que ce n’est pas à la collectivité de financer à grands frais l’outil de travail des footballeurs, car ils ont les moyens de le payer eux-mêmes. Et puis c’est dans l’air du temps, car les grands clubs européens sont propriétaires de leur stade. Si je suis élu Maire de Bordeaux, ce sera un des premiers dossiers forts auxquels je m’intéresserai, pour voir quelles sont les conditions de rupture du PPP et les conditions de vente du stade au club. Ce ne sera évidemment pas une vente forcée, mais j’espère qu'ils seront intéressés."

Retranscriptions faites par nos soins

P. Hurmic veut rompre le PPP et que le FCGB rachète le 'Matmut Atlantique'

Contenu sponsorisé

En continu