Pierre Hurmic et Vincent Feltesse s'inquiètent pour le sujet du stade

Pierre Hurmic et Vincent Feltesse s'inquiètent pour le sujet du stade

Le - Économie - Par

Pierre Hurmic, candidat écologiste à la mairie de Bordeaux pour les élections municipales de 2020, a parlé de la situation de crise actuelle aux Girondins de Bordeaux à travers le gros enjeu du... stade, car le 'Matmut Atlantique' concerne directement la collectivité. Même chose pour Vincent Feltesse, aussi candidat (sans étiquette) à la mairie de Bordeaux.

Les propos (via Sud Ouest) de ceux qui étaient, l'un et l'autre, contre le rachat du FCGB par GACP et ses associés ou en tout cas dubitatifs sur le projet :

HURMIC : "DaGrosa cache un fonds de placement (King Street) en train de reprendre le pouvoir sur le club. (...) Ce sera l’une de mes premières négociations si je suis élu maire : mettre un terme à ce contrat de Partenariat Public Privé et favoriser la vente du stade aux Girondins. (...) Il faut dégager le contribuable de ce contrat qui est une erreur stratégique depuis le départ."

FELTESSE : "Ce que l’on craignait est en train d’arriver. La Métropole avait obtenu des garanties de GACP, un repreneur qui était une coquille vide, un actionnaire ultra-minoritaire. Il y aura forcément une nouvelle négociation, car l’actionnaire majoritaire voudra peut-être revendre le club des Girondins, qui finance une partie du nouveau stade."

Pierre Hurmic et Vincent Feltesse s'inquiètent pour le sujet du stade

Contenu sponsorisé

En continu