Nicolas de Préville commente la variété offensive des Girondins

Nicolas de Préville commente la variété offensive des Girondins

Le - Interview - Par

Ultimes morceaux du point-presse d'avant Nice - Bordeaux (J13 de Ligue 1, ce soir) de Nicolas de Préville, l'attaquant des Girondins, en forme ces dernières semaines, et conquérant avant ce duel chez les Aiglons.

Propos via ARL :

"Ce qu'on fait là est bien, mais je pense qu'on peut encore mieux faire. Il y a d'autres prétendants, notamment aux places plus hautes, mais avec une série on peut se glisser en haut du tableau. (...) Notre palette offensive est assez large je pense, ce sont des choses qu’on travaille à l’entrainement, car on a des joueurs qui ont cette capacité-là de frapper de loin. C’est vrai que, des fois, quand on joue des équipes qui peuvent fermer le jeu, une frappe de loin pour débrider un match. C'est la première fois, aussi, et sans parler des frappes de loin, que je vois un effectif avec autant de buteurs, où tous les joueurs marquent. Et ça, c’est très important. Contrairement à l’an passé, ou aux années passées à Bordeaux, qu’il n’y ait pas qu’un ou deux joueur(s) qui marque(nt). Là, et c’est bien, tous les atouts offensifs de l’équipe marquent. Entre nous, ça combine aussi beaucoup, il y a moins d’individualités et c’est plus un collectif fort qui ressort sur les phases offensives et aussi sur les phases défensives.

(...) Avoir beaucoup marqué sur phases arrêtées, c'est pareil, il faut que ce soit dans notre palette. C'est bien d'avoir ça, je suis content qu'on marque sur toutes les phases de jeu : conservation, phases rapides, coups de pied arrêtés. Je pense que c'est bien pour la suite de la saison. Après, je ne suis pas le tireur numéro 1 désigné. Samuel Kalu peut aussi tirer les coups francs, Toma Basic et aussi Yassine Benrahou, qui a fait des passes décisives sur cpa, sont aussi là. Plusieurs joueurs sont capables d'être titulaires dans cette équipe, mais pour l'instant les mêmes joueurs jouent car les résultats, ou les contenus au moins, font que le coach s'appuie là-dessus. Ce qui est très marquant, sur l'aspect sportif et la façon de travailler, par rapport à l'an dernier, c'est que dans la rigueur imposée à tous, le professionnalisme, c'est le jour et la nuit avec le coach. Il est très exigeant et rigoureux sur tout et la mentalité du club a beaucoup changé par rapport à l'an dernier je trouve.

(...) Hwang Ui-jo ? L'entente vient avec le temps et aussi les affinités sur le terrain. Je pense qu’il est très intelligent, donc il arrive à voir comment on se place, comment on joue, et nous, inversement, on fait la même chose. Après, il parle aussi un peu anglais donc on communique de cette façon-là."

Nicolas de Préville commente la variété offensive des Girondins

Contenu sponsorisé

En continu