N. Paolorsi : "S'il y a des problèmes avec la DNCG, King Street sera là"

N. Paolorsi : "S'il y a des problèmes avec la DNCG, King Street sera là"

Le - Médias - Par

Journaliste pour RMC / BFM TV, suivant les Girondins de Bordeaux, Nicolas Paolorsi a donné, sur... France Bleu Gironde, ses éclairages sur la situation autour du FCGB :

"Ce conflit Ultras - Frédéric Longuépée, il ne va pas se terminer comme ça. Il faut le dire clairement. Je pense que les deux parties ont atteint le point de non-retour. Les Ultras sont allés trop loin dans leur mouvement de contestation contre Frédéric Longuépée, et là c'est compliqué pour un président chahuté comme ça, voire des fois menacé, de se sentir à l'aise. Donc sur ce point-là... Mais dans la lettre envoyée par Frédéric Longuépée au maire, Nicolas Florian, ce qui est intéressant c'est quand même les garanties financières qu'il apporte, avec King Street. Ils disent que s'il y a des problèmes avec la DNCG en fin de saison ils seront là, combleront le déficit, car ils s'y son engagés. Et ça, c'est important. Et puis, sur le stade, le 'Matmut Atlantique', on n'en est pas à dire que SBA va être racheté par les Girondins de Bordeaux, car ce serait trop cher - en plus il y a des contrats d'exploitation avec la métropole de Bordeaux -, mais oui, les Girondins aimeraient bien récupérer une partie de l’exploitation, avoir en quelque sorte une location étoffée, pour mettre le stade aux couleurs du club. Vraiment. Après, la lettre, elle est très formelle, point par point, c'est à la Frédéric Longuépée et à la King Street depuis qu'ils ont pris le pouvoir aux Girondins de Bordeaux on va dire..."

Retranscription faite par nos soins

N. Paolorsi : "S'il y a des problèmes avec la DNCG, King Street sera là"

Contenu sponsorisé

En continu