Florian Brunet (UB) : "David Lafarge incarne tout ce que le club a perdu"

Florian Brunet (UB) : "David Lafarge incarne tout ce que le club a perdu"

Le - Ultramarines - Par

En réaction, hier soir, au fait que le bas du Virage Sud soit encore fermé par la LFP pour Bordeaux - Nice (J27 de L1), le porte-parole des Ultramarines, Florian Brunet, a (ré)éxpliqué, via Twitter, que la mise à l'écart de David Lafarge, responsable de la sécurité du FCGB, y était pour beaucoup. Et cette mise à l'écart, elle vient encore de la direction actuelle, Frédéric Longuépée (président) en tête... Ce dernier n'ayant, évidemment, pas l'intention de se saisir du dossier.

"C’est bien simple. Il faut que quelqu’un qui connaisse le sujet et les arcanes de la LFP défende le club et la tribune. La personne chez nous qui fait cela depuis des décennies est en dépression. Et faut pas compter sur la direction pour faire ce travail en commission. (...) David Lafarge incarne tout ce que le club a perdu cette dernière année à lui tout seul : amour et connaissance des Girondins, grand respect pour toutes les composantes du FCGB, humanité, charisme. Tout cela a disparu à tous les niveaux, laissant la place à l’hypocrisie et l’incompétence. (...) On peut pas enlever à la direction qu’en termes de répression, ils savent de quoi ils parlent... Non seulement il (le club) n’a aucune volonté de le faire mais n’en a surtout aucune envie. #KingStreetOut."

Florian Brunet (UB) : "David Lafarge incarne tout ce que le club a perdu"

Contenu sponsorisé

En continu