N. Paolorsi : "On ne sait pas comment KS va être impacté par la crise"

N. Paolorsi : "On ne sait pas comment KS va être impacté par la crise"

Le - Médias - Par

Pondérant un peu les propos de Christophe Dugarry et amenant du factuel, Nicolas Paolorsi, journaliste d'RMC, a aussi parlé du FCGB (club qu'il suit pour ce média), et des inquiétudes économiques autour de lui... Même si, en théorie, l'actionnaire est là.

"Nous, on nous dit qu’il ne faut pas s’inquiéter pour l’avenir des Girondins au niveau financier, sur un éventuel dépôt de bilan, une liquidation judiciaire ; mais c'est sûr que... Au niveau sportif. Bon, je sais que ça fait marrer tout le monde. (...) Ce qu'on sait, c'est que l’année dernière la DNCG avait chiffré la dette de fin de saison à 25M€. Et cette dette-là devrait être creusée. Nous, on nous parle d’un chiffre entre 30 et 40M€, sans les fameux 10M€ de droits TV si jamais tu ne reprends pas la saison. Ce qui risque de peser lourd à la fin. On pourrait estimer, si la saison s‘arrête là, le déficit des Girondins à 45-50M€. Mais il faut savoir que King Street, c’est un fonds d’investissement qui a les reins solides, donc pour eux 50M€, s’ils doivent les combler, il y a une lettre d’engagement avec la Métropole de Bordeaux. Donc ils combleront cette dette sans souci. Sauf que le souci, c’est qu’on ne sait pas comment ce fonds d’investissement va être impacté par la crise actuelle. On sait que le coronavirus touche fortement les États-Unis, donc c’est un vrai point d’interrogation pour ce fonds d'investissement. En tout cas, ce qu’on nous dit pour le moment, c’est qu’il n’y a pas de souci à se faire pour les Girondins de Bordeaux. Par contre, on sait que cet été sera très compliqué pour recruter. C’était déjà le cas avant cette crise, et je peux vous dire qu’il n’y aura pas énormément de moyens, même pas un kopeck pour recruter des joueurs cet été.

(...) Au niveau sportif, de base, il y avait GACP qui a fait des effets d’annonce en disant qu’ils allaient mettre 80M€ sur le marché des transferts, mais ça a été caduque. Après, il y a eu cette stratégie d’investir vite dans les jeunes, avec beaucoup de contrats pros signés par des joueurs venus en réserve, mais quand on en a parlé à Paulo Sousa, l'entraîneur, avant l’arrêt de la Ligue 1, il nous disait ‘pour moi, ils ne sont pas prêts’. Cela veut dire qu’ils n’ont pas eu, pour l’instant, le pif, ou en tout cas pas assez pour Paulo Sousa, en trouvant un jeune joueur qui va éclore et sur lequel capitaliser et faire une plus-value sportive et écomique. Ils ont quand même vendu Aurélien Tchouaméni pour 20M€ à Monaco, mais il va falloir sortir d’autres joueurs..."

Retranscription faite par nos soins

N. Paolorsi : "On ne sait pas comment KS va être impacté par la crise"

Contenu sponsorisé

En continu