Maxime Poundjé revient sur son centre réussi et sur le but précieux d'Andreas Cornelius contre Paris

Maxime Poundjé revient sur son centre réussi et sur le but précieux d'Andreas Cornelius contre Paris

Le - Interview - Par

En salle de presse (vidéo complète ICI), entre les matchs contre le Paris Saint-Germain (deux buts partout) et l'AS Saint-Étienne (à venir ce soir, 19H), le latéral gauche des Girondins de Bordeaux, Maxime Poundjé, a répondu aux questions des médias.

Il est notamment revenu sur son entrée décisive contre le PSG, avec sa première passe déc' de la saison à la clé, pour le premier but de la tête des Girondins en Ligue 1 2018-19, inscrit par Andreas Cornelius.

"L’action du deuxième but, si on l'analyse, on voit que tous les mouvements ils étaient bons : la passe de François (Kamano) dans le bon timing, puis Andreas (Cornelius) qui fait le bon déplacement et qui gagne son duel face à son adversaire direct, Thiago Silva. Voilà. Pour réussir un centre, il faut tout ça : viser la bonne zone, puis que les déplacements soient bons et que l'attaquant touche la balle. Et là, tout a été bien fait, dans le bon timing, tout le monde s'est appliqué. Comme je l'avais dit auparavant, quand tout le monde s'applique, forcément, c'est plus facile. Là, ce but il a permis à l’équipe d’accrocher le point du match nul face à Paris, qui est positif pour la suite... Après, voilà, quand on centre, il faut bien mettre le ballon dans la bonne zone et que les déplacements soient bons et que l'attaquant remporte son duel, et sur ce coup-ci tout le monde s’est vraiment appliqué.

La taille d'Andreas ?Ah oui, ça aide, et surtout quand on réalise des centres aériens. Andreas est un joueur athlétique, qui a du gabarit et qui est assez grand, avec une taille... haute (sourire). Alors oui, par rapport aux centres en hauteur on sait qu’il peut gagner ses duels. Donc il ne faut pas hésiter : il faut juste mettre le ballon dans la bonne zone et avoir le bon déplacement."

Maxime Poundjé revient sur son centre réussi et sur le but précieux d'Andreas Cornelius contre Paris

En continu