Marc Planus : "Lorsqu'on lit le déficit, il est exorbitant"

Marc Planus : "Lorsqu'on lit le déficit, il est exorbitant"

Le - Anciens - Par

Questionné par Gold FM et Sud Ouest quant à son sentiment sur la situation financière du clubMarc Planus s'avoue, lui aussi, inquiet

"La survie financière du club ? Je n'ai pas fait de BTS Comptabilité-Gestion, donc c'est très difficile de parler des comptes. Mais concernant la situation financière, lorsqu'on lit le déficit, il est exorbitant. Comme je disais avant, j'ai peur que si l'actionnaire (King Street) part ce soit Pompéi derrière. Si cet actionnaire part, quand on regarde l'organigramme, tous ces gens qui ont été amenés par ce rachat, que vont-ils nous laisser derrière quand ils seront partis ? Qui sera en mesure de relever ce club-là, à ce moment-là ? Il y aura toujours des supporters et des anciens joueurs, mais on aura nos limites aussi."

"En tout cas oui, aujourd'hui je suis inquiet, parce que je ne vois aucun prémisse de changement. Je ne le vois pas. Si j'avais lu que deux-trois anciens étaient revenus au club, je me serais dit que c'est peut-être le début d'une belle histoire, mais il n'y a rien eu et il n'y a toujours rien. Quand on sait qu'on est fin juin, que la réserve commence dans trois semaines et que les professionnels ont repris cette semaine, sincèrement, je me dis que ce n'est pas cette année qu'il y aura du changement. C'est ça qui m'inquiète le plus." 

Retranscriptions faites par nos soins

Marc Planus : "Lorsqu'on lit le déficit, il est exorbitant"

Contenu sponsorisé

En continu