P. Favier (S.O) : "On sera au moins à - 60 M€ de déficit avant transferts"

P. Favier (S.O) : "On sera au moins à - 60 M€ de déficit avant transferts"

Le - Interview GA - Par

Journaliste pour Sud Ouest, spécialisé économie du sport et du football, Patrick Favier a répondu aux questions de nos partenaires et amis de l'émission 'Girondins Analyse', ce jeudi. Voici un premier extrait de ses bonnes interventions, d'abord pour réexpliquer les évolutions suite au rachat dont le FC Girondins de Bordeaux a fait l'objet en 2018 et qui a changé beaucoup de choses (plutôt en mal) :

Le podcast de cette interview est à écouter ICI,
mais il est également dispo sur nos espaces Soundcloud, Deezer et Spotify.

"L'évolution évidente de ce rachat, depuis 18 mois qu'il a eu lieu, c'est que GACP, qui était un actionnaire très minoritaire mais avait la gestion du club, a été éjecté par King Street. Cela s'est fait pour une raison très simple, et on oublie souvent de le préciser, c'est qu'ils (General American Capital Partners) sont les premiers responsables du dérapage financier du club, mais aussi d'un certain manque de résultats financiers et sportifs. Après, King Street, ils avaient quand même un représentant au conseil d'administration du club pour contrôler GACP, donc King Street ne peut s'en prendre qu'à lui-même pour cette première période. Car maintenant, depuis fin 2019, King Street est seul aux commandes et a musclé sa présence au conseil d’administration, en essayant de mettre de l'ordre dans les comptes du club.

Le déficit annoncé de 50-60 M€ ? Bien sûr que c'est dangereux, mais ce n'est pas non plus tellement nouveau ni propre à cette année. Pour resituer un peu, quand M6 était encore aux commandes du club, le déficit était grosso modo, avant les transferts de joueurs, autour de 20 M€ chaque année. Les ventes de joueurs ont permis d'en éponger une partie et M6 a épongé le reste. Mais dès 2018-19, avec GACP principalement aux affaires, dès décembre - janvier, on passe déjà à - 50 M€ de déficit avant transferts et à - 26 M€ après les transferts... King Street a dû éponger et c'est pour ça qu'il reprenne la main, car ça commençait à partir en vrille. Le plan de GACP, pour la DNCG, prévoyait des économies de charges, c'est à dire de dépenser moins, mais en fait on s'est retrouvé avec une hausse des charges chiffrée à 11 M€, dont Joe DaGrosa lui-même était fier. Et à l'époque de ce dérapage, en 2019, certains supporters disaient que le chiffre de - 50 M€ de déficit avant transferts n'était pas possible ou exagéré, mais non : c'était la réalité. Et cette saison, qu'en sera-t-il ? On est sur la même pente... D'autant plus que la crise sanitaire et économique du coronavirus est passée par là. On était à - 50, on sera probablement à - 60, et j'ai même entendu des chiffres parlant de - 80. Mais on sera au moins à - 60 M€ de déficit avant transferts. Et l'autre point intéressant de la situation, c'est qu'il y a des joueurs qui seront encore à vendre, mais que ce capital est bien moins important que l'an dernier, avec Koundé ou encore Tchouaméni. Il faut donc s'attendre à moins de recettes et la situation est spécialement tendue."

Retranscriptions faites par nos soins

P. Favier (S.O) : "On sera au moins à - 60 M€ de déficit avant transferts"

Contenu sponsorisé

En continu