Manu Lonjon : "King Street peut aussi dire au maire d'aller se faire voir..."

Manu Lonjon : "King Street peut aussi dire au maire d'aller se faire voir..."

Le - Médias - Par

Sur sa chaîne Twitch, hier soir, dans le 'Manu Time', le journaliste axé mercato et coulisses du monde du foot, Manu Lonjon, a répondu à une autre question sur les Girondins de Bordeaux. Il a mis, encore, un petit coup verbal au président Frédéric Longuépée, rappelant quand même que son avenir était décidé uniquement par l'actionnaire du FCGB, le fonds d'investissement américain King Street :

"Si Longuépée démissionne ou pas ? J'ai envie de dire que... Je ne sais pas s'il a chaud aux fesses, mais il arrive quand même à faire l'unanimité contre lui ; sauf King Street qui lui a donné les clés du camion. Mais le nouveau maire (Pierre Hurmic), c'est normal ce qu'il fait, d'un point de vue communication - même s'il faut lui reconnaître un franc-parler qui est sympathique - : il dit qu'il demande à ce qu'il parte. La mairie a du poids, quand même, parce que Le Haillan et le stade c'est à la municipalité, donc le mairie peut (sourire)... C'est le maire de Bordeaux qui négocie le loyer du stade, même s'il peut le négocier pour des années, donc il pèse. Mais ensuite, King Street, ils font ce qu'ils veulent ; c'est leur club, leur argent. Pour les supporters bordelais, c'est dur à dire, mais voilà... Pour le moment, les Girondins de Bordeaux appartiennent bien à King Street.

(...) Alors, le maire a le droit de demander, mais le club n'est pas à lui. King Street pourrait aussi demander à la maire de changer de premier-adjoint (sourire)... Mais la maire a quand même un poids par rapport à King Street et aux Girondins que King Street n'a pas sur la marie, donc je suis ironique. En tout cas, King Street peut aussi dire au maire d'aller se faire voir ; ce qu'ils font pour à peut près tout le monde... Pour info, personne n'a rencontré - même en visio conférences - l'ancien maire Nicolas Florian depuis 2-3 mois. Je trouve ça pas très respectueux, car s'écrire des lettres c'est bien beau, mais à un moment il faut se parler."

Retranscriptions faites par nos soins

Manu Lonjon : "King Street peut aussi dire au maire d'aller se faire voir..."

Contenu sponsorisé

En continu