Manu Lonjon fait le point sur la situation autour d'Antony Thiodet

Manu Lonjon fait le point sur la situation autour d'Antony Thiodet

Le - Médias - Par

Dans son live du soir, sur sa chaîne Twitch, Manu Lonjon, journaliste spécialisé football et mercato, a fait un point sur la situation aux Girondins de Bordeaux, sans oublier le cas Antony Thiodet. Selon lui, le club aurait fait exprès de laisser fuiter l'information d'une démission du directeur de la stratégie commerciale du FCGB, dans le but de se positionner en victime : 

"Depuis quelques jours, il y a des rumeurs sur Antony Thiodet, et hier soir il y a eu un bruit qui a couru comme quoi il aurait démissionné. Mais c'est une rumeur qui existait déjà depuis 10/15 jours. Pour tous les gens, dont je fais partie, qui ont essayé de recouper, à un niveau assez important, il n'y a jamais eu de démenti. A aucun moment on ne nous a dit 'Non, c'est des conneries, ce n'est pas vrai, c'est une fake news'. Il y a même des gens de haut niveau qui disent : 'C'est vrai, c'est dans les tuyaux qu'Antony Thiodet parte'. En plus, des comptes importants sur les Girondins de Bordeaux, dont les excellents 'Top Girondins' - qui sont des gens très bien informés sur les Girondins de Bordeaux -, en parlent...

Quand j'ai vu, mercredi, l'information qui tournait, je suis allé vérifier autour ce qu'il se disait. Dans tous les gens auxquels je parle ; et je demande quand même à trois personnes qui ont des connexions sur Bordeaux de me dire si c'est vrai ; aucun des trois ne me dément. Il y en a même un qui m'a dit : 'Oui, c'est vrai'. Les deux autres m'ont dit : 'Oui oui, on a entendu, c'est tout à fait possible, etc'. Et donc, ça sort, on laisse faire son buzz... Puis ce matin, il y a des gens autour de Monsieur Thiodet en personne qui ont commencé à envoyer quelques petits messages. Ce qui est drôle, c'est que ces gens sont incroyables. Si je pose la question : 'Est-ce que tu as démissionné ou pas ?', ce n'est pas compliqué : la réponse est très binaire. C'est soit 'Oui', soit 'Non'. Mais leurs réponses... elles n'étaient pas binaires du tout (rire). C'était du genre : 'Oh, s'il fallait commenter tout ce qu'il se dit, j'y perdrais beaucoup d'énergie, j'y passerais des journées entières, je fais les choses en mon âme et conscience', etc... Et au final, à la fin du message, tu ne sais pas si c'est 'Oui' ou 'Non'. C'est ça qui est dingue ! Alors que la question est claire.

Si tu réponds clairement, ça ne peut pas être flou... Enfin, tu crois que ça ne peut pas être flou. Mais finalement, si, ça l'est. Je pense qu'ils ont fait en sorte que tout cela s'ébruite, parce que les gens qui étaient sur Bordeaux le savent depuis quinze jours ; sauf que c'était très difficile à vérifier. Tout le monde sait qu'à terme il va partir, ça ne fait aucun doute. Ce n'est pas possible autrement. Depuis les leaks des Ultramarines, par rapport au chômage partiel, à ce qu'il a dit, c'est intenable. Ils sont obligés. Ne serait-ce que pour le geste. On ne peut pas accepter, lorsqu'on est un grand groupe, que l'un de tes collaborateurs se vantent de ça. De mon point de vue, qu'il ait démissionné ou pas, ses jours sont comptés. Mais ils ont laissé sortir ça, parce que c'était une façon de se victimiser et de décrédibiliser les gens qui parlaient d'eux. C'est une façon de dire : 'Vous avez vu, ils s'en prennent encore à nous. On n'a rien fait, et ils inventent des choses. C'est une machination, les gens nous en veulent, ils font sortir toutes sortes de rumeurs sur nous, ils veulent déstabiliser l'institution'. Ce qui est certain, c'est que s'ils démentent, ils doivent défendre l'institution, mais pas eux. Je pense qu'en termes de communication, de laisser fuiter ça, alors que ça fait très longtemps que c'est sorti en coulisses et qu'ils le savent, c'est donc voulu. En attendant qu'éventuellement un énorme média le dise et démente, c'est une façon de se poser en victime." 

Retranscriptions faites par nos soins

Manu Lonjon fait le point sur la situation autour d'Antony Thiodet

Contenu sponsorisé

En continu