Le choix de Gustavo Poyet comme nouveau coach serait indirectement lié au futur investisseur américain

Le choix de Gustavo Poyet comme nouveau coach serait indirectement lié au futur investisseur américain

Le - Économie- Par Aymeric

Toujours selon Nicolas Morin (journaliste France 3 Nouvellle-Aquitaine), qui a sorti le nom de Joseph DaGrosa, dirigeant du fond d'investissement américain "1848 Captal Partners"), comme le possible - ou l'un des possibles - nouvel actionnaire des Girondins de Bordeaux ; l'arrivée de Gustavo Poyet comme entraîneur des Marine et Blanc serait indirectement liée aux négociations entre M6 et "1848", en cours depuis des semaines voir des mois.


En effet, lorsqu'il était arrivé pour diriger l'équipe aquitaine (le 20 janvier), Poyet avait été un nom "surprise", encore jamais entendu ou lu dans les médias. L'ex coach de Sunderland ou du Betis Séville avait reconnu lui-même que tout s'était conclu très vite. Et pour cause... car d'après Nicolas Morin, donc, le haut dirigeant du probable nouvel actionnaire des Girondins voulait un coach sud-américain, et ce en raison d'intérêts financiers dans cette zone pour sa société. Uruguayen de nationalité, l'expressif Poyet remplissait ainsi la condition, tout en étant un entraîneur avec déjà un certain vécu et parlant la langue française.


Si tout ça est vrai, on comprend donc encore mieux le récent coup de gueule de 'Gus', n'ayant pas peur de "tout changer" sportivement à Bordeaux d'ici la fin de la saison, car il saurait justement que tout va changer au club.


En continu