L. Perpigna : "Le mystère plane toujours sur l'identité des propriétaires"

L. Perpigna : "Le mystère plane toujours sur l'identité des propriétaires"

Le - Ultramarines - Par

Sans réponse ni nouvelles de King Street depuis leur courrier envoyé et publié, avec une demande pour rencontrer un ou des décideur(s) de l'actionnaire des Girondins (sans la présence de Frédéric Longuépée), les Ulramarines Bordeaux 87 se sentent déconsidérés par les Marine et Blanc et leur direction.

Attendant donc à présent, comme nous tous, de vraiment (sa)voir ce que le fonds d'investissement américain va faire du FCGB, les UB 87 et leurs leaders présentent ainsi les analyses suivantes, via Twitter :

Laurent Perpigna : "Nous sommes le 1er janvier 2020, et le mystère plane toujours sur l'identité des propriétaires des Girondins de Bordeaux. Du coup, je pose la question. Vous connaissez d'autres clubs de foot où les propriétaires ont décidé de garder l'anonymat ?"

Florian Brunet : "2019 restera une année très tristement historique, mais, nous l’espérons, qu’une honteuse parenthèse dans l’histoire du FCGB. Celle où des opportunistes affairistes et avides de pouvoir se seront accaparés son âme. 2020 doit démontrer que les Girondins ce n’est pas cela. Bonne année."

L. Perpigna : "Le mystère plane toujours sur l'identité des propriétaires"

Image : @SO_Girondins

Contenu sponsorisé

En continu