L. Calippe : "J'étais recruteur pour Bordeaux, pas pour l'agence Varela"

L. Calippe : "J'étais recruteur pour Bordeaux, pas pour l'agence Varela"

Le - Anciens - Par

Publiant, cette semaine, un grand dossier sur le fiasco ; moins d'un an et demi après l’officialisation de la cession par M6 ; du rachat des Girondins de Bordeaux par le consortium de fonds d'investissement américains GACP - King Street - Fortress, France Football s'attarde aussi sur la gestion désastreuse de General American Capital Partners.

Une gestion dans laquelle Hugo Varela, l'associé de Joe DaGrosa, qui dirigeait le sportif au FCGB pour GACP avant que KS ne reprenne la main en rachetant les parts (13.6%) du co-actionnaire minoritaire, a été un élément perturbateur. Absent de toute fonction officielle dans l'organigramme du club mais agissant pour son intérêt et contribuant à aggraver la situation financière du club, le Portugais avait notamment vu son manège être dénoncé très tôt par Laurent Calippe, ex recruteur des Girondins, écarté du club par Varela et Macia ('directeur du football' des Marine et Blanc, toujours en poste à ce jour mais à mettre dans le même panier que GACP et Varela).

Pour France Foot, Calippe (ré)explique ainsi :

"Varela, c'était le boss. En dessous, c'était Sousa (le coach), et après, Macia. Les relations ne pouvaient pas être bonnes, parce que, moi, j'étais recruteur pour les Girondins, pas pour l'agence de Varela. Je ne travaille pas pour prendre des commissions. J'ai de l'éthique et j'essaie de trouver de bons joueurs pour le club qui m'emploie."

Hors des combines d'HV, d'EM et d'Ollie Waldron, l'adjoint de Macia et directeur d'une cellule de recrutement... sans être non plus dans l'organigramme du club, Laurent Calippe a donc été remercié, mais continue de dénoncer - à raison - les méthodes troubles de ceux en place après son départ.

L. Calippe : "J'étais recruteur pour Bordeaux, pas pour l'agence Varela"

Contenu sponsorisé

En continu