Jean-François Jeanne (Infront) avait été approché pour la présidence du FCGB

Jean-François Jeanne (Infront) avait été approché pour la présidence du FCGB

Le - Interview - Par

Dans un entretien qu'il avait accordé, il y a quelques semaines, à SportBusiness.Club, le dirigeant d'Infront Sports & Media (entreprise de marketing sportif) en France, Jean-François Jeanne, expliquait qu'il aurait pu devenir président du FC Girondins de Bordeaux.

"J’ai toujours dit à mes proches que je n’avais pas cette envie de prendre la présidence d’un club de football… à l’exception de Bordeaux car je suis très attaché à la ville. C’est le club où j’étais abonné quand j’étais étudiant. C’est surtout un club qui a un potentiel de développement extrêmement important. J’ai effectivement rencontré les nouveaux actionnaires, mais je n’ai pas ressenti à ce moment une vision suffisamment claire et marquée pour prendre ce poste.

(…) Je n’avais pas non plus l’envie de sacrifier ma vie perso et familiale, car être président d’un club veut dire souvent faire le sacrifice ultime de sa famille."

On ne saura jamais si Monsieur Jeanne aurait fait mieux ou pire que Frédéric Longuépée, mais l'histoire aurait sans doute été différente ; au moins en partie.

Jean-François Jeanne (Infront) avait été approché pour la présidence du FCGB

Contenu sponsorisé

En continu