A. Giresse : "C'est quoi cette approche ? On est loin de ce que doit être un club"

A. Giresse : "C'est quoi cette approche ? On est loin de ce que doit être un club"

Le - Interview - Par

Ce dimanche soir, sur RMC, l'ancien grand joueur majeur et capitaine du Bordeaux fort des années 80, Alain Giresse, a dit tout le mal qu'il pensait de la manière dont Joe DaGrosa, l'ex co-actionnaire des Girondins et à l'origine de leur rachat en 2018, lui avait présenté son projet :

"Pour quelle raison ces fonds d'investissement américains sont-ils venus dans ce club-là ? Ils s'imaginaient que ça allait être un gros business et qu'ils allaient bien rentabiliser leur achat ? C'est assez curieux de s’imaginer gagner beaucoup d'argent dans un club de football. Monsieur DaGrosa, je l'avais rencontré, à Paris, car il voulait me voir. Mais il était là pour m'annoncer qu'il voulait valoriser les joueurs etc et faire du business avec la marque Bordeaux. Mais je lui ai dit qu'on était dans autre chose. Non, mais c'est quoi cette approche-là ? Il est conscient que le foot ce n'est pas que ça ? Vous ne pouvez pas dire aux supporters que c'est bon car vous réalisez tel chiffre d'affaires par la vente de joueurs... Nous, on veut vivre avec l'équipe, être là, voir des résultats pour créer quelque chose, et en ce moment on s'éloigne de ce que doit être un club de football, on en est loin.

Moi, je n'ai pas les capacités d'être président d'un club, mais quand je suis monté à Paris pour rencontrer Monsieur DaGrosa, on lui avait dit de m'écouter car j'allais pouvoir lui présenter ce club, ce qu'il est, son identité, ce qu'il représente, et essayer de prolonger et de préserver cet aspect-là et comment apporter les moyens afin d'amplifier les possibilités sportives. Mais, à la fin, si vous voulez, je ne sais pas pourquoi je suis venu. Au final, tout d'un coup, le club a juste pensé à récupérer beaucoup d'argent en faisant ce qu'on a essayé de faire dans notre club, et qui a déjà été vu ailleurs. Il faudrait du changement, qu'on revienne à quelque chose correspondant plus à l'histoire des Girondins, en mettant des moyens pour construire une équipe. (...) Là, Monsieur DaGrosa, il m'avait dit qu'il voulait gagner de l'argent, pas des trophées. Moi, je suis supporter, je n'adhère pas à ça..."

Retranscriptions faites par nos soins

A. Giresse : "C'est quoi cette approche ? On est loin de ce que doit être un club"

Contenu sponsorisé

En continu