J-P Papin : "Bordeaux est une terre très hostile pour les Marseillais"

J-P Papin : "Bordeaux est une terre très hostile pour les Marseillais"

Le - Anciens - Par

Grand buteur international français du passé, à Marseille (1986 - 92) et à Bordeaux (96 -98) - dont il est un ambassadeur contesté -, Jean-Pierre Papin a donné son avis et ses souvenirs, dans un beau documentaire du club bordelais à voir ci-dessous et/ou directement sur la chaîne YouTube du FCGB, sur les 42 ans sans défaite des Marine et Blanc, à domicile et en championnat, contre les Phocéens.

"On est obligé d’en parler de ce genre de choses, parce que c’est des faits qui sont là. On peut parler de malédiction, oui. (...) Alain Giresse, c'était comme mon père, enfin mon grand-frère, et ça m'avait choqué de voir Gernot Rohr le massacrer le jour où il a joué avec Marseille à Bordeaux. Je pense que si j'avais été sur le terrain - j'étais blessé, et c'était mieux pour moi - j'aurais été capable de dégoupiller.

(...) Pour mon premier Bordeaux - Marseille comme Bordelais, j'ai joué 40 minutes et je suis parti à l’hôpital Pellegrin, pour me faire recoudre. Je me souviens du coup de poing de Xavier Gravelaine. On a très vite mené 2 et 3-0, et il y a une petite altercation avec Gravelaine, au milieu du terrain, donc je lui dit que ce n'est pas car il joue à Marseille qu'une troisième épaule va lui pousser. J'ai pris une droite : arcade complètement ouverte, je suis parti à Pellegrin après avoir joué 40 minutes, et finalement on a gagné 4 à 0. (...) Bordeaux est une terre très hostile pour les Marseillais. Ils ont vraiment du mal à montrer ce qu’ils sont capables de faire. Même l’année dernière (2-0), pour la première de Paulo Sousa, quand Bordeaux n’avait pas gagné pendant je ne sais combien de matches, le seul match qu’ils ont gagné c’était celui-là. Donc c’est bizarre, c’est bizarre."

Retranscriptions faites par nos soins

J-P Papin : "Bordeaux est une terre très hostile pour les Marseillais"

Contenu sponsorisé

En continu