J. Koundé, Z. Youssouf, A. Tchouaméni : un KYT à 45M€ pour le FCGB

J. Koundé, Z. Youssouf, A. Tchouaméni : un KYT à 45M€ pour le FCGB

Le - Économie - Par

Ils étaient les têtes de gondole ; devant d'autres éléments comme Gaëtan Poussin, Michaël Nilor, Yassine Benrahou, Thomas Carrique ou Ervin Taha ; de l'équipe des U19 de Jean-Luc Dogon, championne de France 2017 de cette catégorie d'âge il y a... 2 ans et demi. Aujourd'hui, les amis formés aux Girondins de Bordeaux, Jules Koundé, Zaydou Youssouf et Aurélien Tchouaméni, ne sont tous plus des joueurs du FCGB.

Après, respectivement, 70, 29 et 37 matches en pro avec les Marine et Blanc, ceux qui évoluent désormais au Séville FC, à l'AS Saint-Étienne et à l'AS Monaco (depuis hier) n'auront donc pas vraiment pu écrire d'histoire et espérer gagner un trophée chez les grands avec leur club formateur ; même si Koundé aura au moins fait une saison et demi entière et participé à une qualif' européenne.

En revanche, entre les 23M€ (+ 20% à la revente) de Koundé, les 2.5M€ (+ 40% à la revente) de Youssouf et les 17.5M€ + 2.5 de bonus (+ un pourcentage à la revente ?) de Tchouaméni, ce trio a donc rapporté quelques 45M€ au club au scapulaire. En attendant les sommes d'argent liées aux reventes qui devraient faire grimper la note.

On aimerait pouvoir s'en réjouir si on avait la certitude que cet argent serve (au moins en majeure partie) vraiment au club et pas à combler un déficit et/ou à rembourser des créances engagées depuis le rachat du club par le consortium GACP - King Street - Fortress et/ou à apporter des dividendes à l'actionnaire KS. Mais, en espérant que le club reforme vite des talents comme ces trois-là, on regrette que l'équipe une des Girondins n'ait finalement que trop peu profité d'eux sur le terrain, dans le cadre d'un projet sportif où ils étaient pourtant supposés être plus que des 'marchandises' à vite liquider pour sauver des finances dans le rouge.

Notre club ne vaut-il pas mieux que ça ? Mieux que des calculs comptables pour se réjouir de plus-values en sachant bien que, sportivement, il n'y a plus grand-chose à espérer ? Et donc pas de projet à offrir aux jeunes pépites sinon d'aller voir ailleurs pour enrichir l'actionnaire ?

J. Koundé, Z. Youssouf, A. Tchouaméni : un KYT à 45M€ pour le FCGB

Contenu sponsorisé

En continu