Hugo Varela se défend d'avoir mauvaise réputation dans le monde du foot et précise son rôle au FCGB

Hugo Varela se défend d'avoir mauvaise réputation dans le monde du foot et précise son rôle au FCGB

Le - Interview - Par

À lire sur le site de '20 Minutes', un entretien avec l'agent portugais Hugo Varela, le conseiller sportif principal de Joseph 'Joe' DaGrosa, le grand représentant du nouvel actionnariat américain des Girondins de Bordeaux depuis le début de son projet de rachat. N'ayant pourtant pas de fonction officielle dans l'organigramme du FCGB, du moins pas encore, Varela a quand même beaucoup de choses à dire...

Extraits :

"Si vous parlez avec les gens du milieu, je ne pense pas avoir une mauvaise réputation, non. Après s’il y a des journalistes qui ne font pas bien leur travail ou des personnes au sein du club qui essaient de nous tuer ou balancent des mauvaises choses sur nous… Ça, je ne peux pas le contrôler. Malgré tout ce qui sortait dans la presse sur nous, on n’était pas autorisés à nous défendre. C’était très frustrant de ne pas pouvoir répondre aux rumeurs. (...) On connaît la source de toutes ces fuites au club, qui ont toujours lieu.

Si je vais gérer le mercato ? Non. Nous allons encadrer, superviser les personnes du club. Moi d’un point de vue sportif et Joe (DaGrosa) au niveau du business. Les personnes du club feront le travail et nous les aideront. Eduardo Macia ? Oui, nous voudrions que Macia travaille avec nous, mais ce n’est pas un ami de 20 ans comme les rumeurs le disent. Il n’y a pas de deadline par rapport à l’arrivée d’un directeur sportif. C’est très important que tout le monde comprenne que nous voulons apporter des personnes compétentes au club mais que ça ne signifie pas qu’on va licencier. Ce sont deux choses très différentes. On essaie de mettre en place tous les projets, tous les objectifs pour que les employés du club les développent au jour le jour."

Hugo Varela se défend d'avoir mauvaise réputation dans le monde du foot et précise son rôle au FCGB

En continu