Geraldo Wendel : "J’ai eu la chance d’être le tireur principal des Girondins"

Geraldo Wendel : "J’ai eu la chance d’être le tireur principal des Girondins"

Le - Interview- Par

Si, cette saison, c'est du côté de... la section féminine qu'il faut aller pour voir des coups de pied arrêtés décisifs (signés Claire Lavogez) aux Girondins de Bordeaux, un certain brésilien nommé Geraldo Maurício e Silva, dit Wendel, était LE spécialiste des cpa, et surtout des coups-francs, au FCGB il y a une dizaine d'années.

Questionné en longueur par GOAL.com, le mois dernier, l’intéressé (encore très attaché à Bordeaux) se confie sur cette particularité qu'avait son jeu :

"C’est une question d’entraînement. Presque tous les jours, je frappais je ne sais pas… 30 ou 40 coup-francs par séance. C’était nécessaire pour progresser car ce n’était pas simple. J’ai discuté avec Juninho (Lyon), qui était un modèle pour moi dans cet exercice, et il était d’accord avec moi. Ça ne se maîtrise pas du jour au lendemain. Lui il savait contourner les distances, être aussi dangereux aux abords de la surface qu'à 35, 40 mètres. Une vraie prouesse. J’ai eu la chance d’être le tireur principal des Girondins. Il y en a eu des pas mal, oui... À Marseille, à Lorient ou encore à Cluj, en Ligue des champions."

Sur ses 43 buts marqués pour Bordeaux entre 2006 et 2011, le N°17 en a marqué 14 sur coup-franc directs, donnant aussi une bonne partie de ses 37 passes décisives sur coup-franc indirect ou corner.

En continu