G. Rohr : "Bez m'a dit : 'Je te laisse 5 secs et si c'est non je te vire'"

G. Rohr : "Bez m'a dit : 'Je te laisse 5 secs et si c'est non je te vire'"

Le - Interview GA - Par

Jeudi, l'équipe de 'Girondins Analyse', nos partenaires radio émettant chaque vendredi soir sur RIG (90.7 FM à Bordeaux ou player de G33), a réalisé un entretien avec Gernot Rohr, dont nous vous avons déjà retranscrit plusieurs passages thématiques.

Ici, en voici un de plus, où l'ancienne légende du FCGB raconte comment il est devenu coach de l'équipe une pour la première fois, sous la pression d'un certain... Claude Bez :

"Quand j'ai débuté, je ne pouvais pas imaginer tout ce que j'allais faire. Vous ne pouvez pas... J'ai d'abord commencé pour faire de la formation des jeunes du centre des Girondins, car Claude Bez m'avait demandé, après ma carrière de joueur, de m'occuper de cette nouvelle académie qui venait de se créer. Il fallait l'animer et sortir des jeunes pour la rentabiliser - comme ils disent -, ce qu'on a fait avec Duga(rry) et Liza(razu), et puis d'autres comme Afanou, Feindouno etc. Le centre a quand même beaucoup contribué à l'évolution du club, mais moi j'ai eu, après, l’opportunité d'entraîner les pros, ce qui n'était pas prévu tout de suite.

Je me rappellerai toujours de ce jour du mois d'août 90, où le président Claude Bez me demande, dans son bureau, au Haillan, sous la photo de Jacques Chaban-Delmas, de prendre la tête de l’équipe professionnelle dès le lendemain. Je lui avais répondu : 'Mais, président, vous me prenez de court. Est-ce que je peux y réfléchir un peu ?'. Et il a dit : 'Je te laisse 5 secondes et si c'est non je te vire'. Donc là (rire)... D'un seul coup, j'étais transporté, pratiquement, à la position la plus exposée du club. Mais je l'ai fait, cet intérim entre Goethals et Gérard Gili, qui est arrivé plus tard, dans cette lutte entre Bordeaux et Marseille. Finalement, je suis resté directeur sportif, aux côtés de Gérard. Je pourrais vraiment écrire un livre - peut-être qu'un jour je le ferrai - sur toutes ces années de football, sur tout ce qui s'est passé (sourire)."

Retranscription depuis le podcast (dispo ICI) faite par nos soins

G. Rohr : "Bez m'a dit : 'Je te laisse 5 secs et si c'est non je te vire'"

Contenu sponsorisé

En continu