Florian Brunet (Ultramarines) : "Ces arrêtés génèrent plus d’insécurité que de sécurité"

Florian Brunet (Ultramarines) : "Ces arrêtés génèrent plus d’insécurité que de sécurité"

Le - Ultramarines - Par

Alors qu'un arrête ministériel renforce désormais l'arrêté préfectoral pour interdire les supporters girondins de se déplacer à Marseille, 20 Minutes a contacté Florian Brunet, un des leaders des Ultramarines, pour obtenir sa réaction.


"Ce n’est que du mépris envers les supporters. Et surtout, c’est de la provocation. Ils attisent les flammes au lieu de les apaiser. Maintenant, il est trop tard pour annuler. Notre déplacement à Marseille est donc maintenu. (...) Tout est prêt depuis des jours. Les bus sont réservés et ça, c’est de l’argent. On ne peut pas et on ne veut pas annuler. Nous allons continuer notre combat pour le foot populaire. Ça aurait été la moindre des choses que de jouer l’apaisement. Mais non, ce n’est possible apparemment de leur part.


Nous sommes des dizaines à être menacés d'interdiction de stade, aujourd’hui. Mais ce sont ceux qui nous empêchent de nous déplacer qui créent cette insécurité. Ces arrêtés génèrent plus d’insécurité que de sécurité. Je rappelle, aussi, que 99 % des déplacements de supporters en France se passent bien. C’est quand même incroyable, on construit des parcages pour ne pas les utiliser !"


Florian Brunet (Ultramarines) : "Ces arrêtés génèrent plus d’insécurité que de sécurité"

Contenu sponsorisé

En continu